1. Accueil

  2. Comment faire sa simulation retraite ?

Comment faire sa simulation retraite ?

Comment faire sa simulation retraite ?
Basile Alexandre

Basile Alexandre

Mis à jour le 11 mai 2022

Savez-vous combien vous allez toucher lors de votre départ à la retraite ? Entre retraite de base, retraite complémentaire, taux plein et bonus/malus, difficile de s’y retrouver. Partir à la retraite n’est jamais chose aisée et pour cause ! Il existe 42 régimes de retraite différents sans parler de l’âge de départ et des méthodes de calcul qui changent au gré des réformes. Voilà pourquoi nous avons décidé de débroussailler un peu tout ça pour vous permettre d’y voir enfin plus clair. Faire une simulation de sa retraite est souvent la meilleure solution pour savoir à quel âge partir, mais aussi combien vous toucherez ou s’il ne vaut pas mieux travailler quelques mois de plus. Climb vous dit tout ! Suivez le guide !

Qu’est-ce que la retraite en France ?

La retraite peut parfois paraître inquiétante. Point de départ d’une nouvelle vie, elle vient aussi avec son lot de changements et il est important de bien la comprendre pour l’appréhender avec sérénité. Commençons par la décortiquer rapidement. Le système de retraite est bâti sur trois niveaux :

  • la retraite de base : obligatoire, elle repose sur un mécanisme de solidarité intergénérationnelle,

  • la retraite complémentaire : obligatoire également, qui repose sur un mécanisme de répartition,

  • la retraite supplémentaire : elle se constitue sur la base des cotisations volontaires versées sur les plans d’épargne salariale ou les dispositifs d’épargne individuelle.

Nous verrons en détail que de nombreux paramètres sont à prendre en considération afin de pouvoir la calculer au plus juste. Âge, trimestres, revenus… Tous ces paramètres seront primordiaux pour vous aider à faire votre simulation. À vos stylos, c’est le moment de prendre des notes !

Faire sa simulation de retraite : tout comprendre 

Pourquoi faire une simulation de retraite ?

La retraite approche à grands pas et vous ne savez pas trop où vous en êtes ? C’est sans doute le moment de faire une simulation. Loin d’être superflu, faire une simulation de votre retraite vous permettra d’évaluer le montant qui vous sera versé par les régimes obligatoires. C’est aussi une bonne manière d’estimer la perte de revenu que vous subirez par rapport à votre niveau de vie actuel. Vous pourrez ainsi anticiper et prendre les bonnes décisions dès maintenant. Le calcul du montant de votre future retraite dépend de :

  • votre âge ;

  • vos revenus ; 

  • votre situation familiale et professionnelle ;

  • votre nombre de trimestres cotisés.

Le maître mot : l’anticipation. Avec une simulation, pas de mauvaise surprise ! Préparer aujourd’hui votre retraite vous permettra, demain, d’en profiter pleinement. Un simulateur est LA solution pour préparer sereinement votre retraite. Il vous donnera accès à plusieurs éléments importants  :

  • obtenir une estimation du montant de la pension qui vous sera versé par vos régimes de retraite obligatoires (de base et complémentaire) ;

  • mesurer l’importance d’anticiper ou de retarder la date de votre départ en retraite ; 

  • estimer votre taux de remplacement, c’est-à-dire la différence entre la pension de retraite que vous percevrez et votre dernier salaire ;

  • visualiser l’épargne qui vous sera nécessaire pour compléter vos revenus selon vos besoins.

Attention : Le résultat d’une simulation est une estimation. En effet, les calculs sont réalisés sur des hypothèses de carrière future : toutes les spécificités de votre parcours personnel et professionnel ne peuvent être prises en compte.

Avoir toutes les cartes en main pour se préparer sereinement

Comme nous vous le disions, une simulation de retraite vous permettra d’appréhender sereinement le futur. Ainsi en étant pleinement conscient de votre situation vous pourrez prendre les bonnes décisions pour ne pas vous retrouver au pied du mur le jour de votre départ à la retraite. Vous pouvez ainsi mesurer :

  • le complément de revenu nécessaire pour conserver votre pouvoir d’achat ;

  • l’épargne que vous pourriez mettre en place pour le constituer.

Pas de panique ! La caisse de retraite vous enverra régulièrement des documents pour vous informer de votre situation dès vos 45 ans. Nous verrons tout cela un peu plus bas. 

Comment faire sa simulation retraite avec Climb ? 

Climb vous propose de nombreux simulateurs pour faire des économies d’impôts, faire fructifier votre argent et vous aider à trouver les meilleures solutions pour optimiser vos finances personnelles. Parmi ces simulateurs, un petit nouveau : la retraite. Il est gratuit, vous n’avez qu’à vous rendre sur votre espace personnel et accéder à la section « Préparer ma retraite ». Des questions simples vous seront posées : 

  • salaire actuel ;

  • date de début de travail ;

  • situation professionnelle : salarié, cadre… 

Les objectifs de ce simulateur sont clairs : 

  • avoir une idée de ce que vous toucherez à la retraite ;

  • estimer la perte de revenus que vous subirez à la retraite et l’enjeu de la compenser en commençant dès maintenant à investir dans un PER/AV ou SCPI

Ce deuxième objectif vous conduira tout naturellement vers la deuxième catégorie du simulateur « Compenser ma perte de revenus ». Cela vous permettra de calculer votre effort d’épargne idéal pour pouvoir, d’ici votre départ à la retraite, vous constituer un petit pactole dans lequel vous pourrez puiser tous les mois pour maintenir votre pouvoir d’achat actuel.

Qui est concerné ? Les étapes à ne pas manquer 

Knowledge is power. La préparation de la retraite se fait dès 45 ans. Il est important de s’y prendre tôt pour récolter les fruits de tout ce que vous allez mettre en place pour avoir une bonne retraite. Dans un premier temps, il faudra bien préparer votre entretien avec votre caisse de retraite. Pour cela, il faudra d’abord récupérer votre RIS (nous en parlerons plus tard) et vérifier vos droits à la retraite. Dans un second temps, faites une simulation afin d’estimer votre future retraite. 

Le jour de l’entretien personnalisé avec votre conseiller retraite, n’oubliez pas d’apporter : 

  • fiches de paie ;

  • bulletins Pôle emploi ;

  • livret de famille…

Ça sera l’occasion de faire le point sur l’estimation de votre pension et votre âge de départ, mais aussi sur les modalités disponibles pour l’améliorer. Une fois tout cela fait, ce sera le moment de vous concentrer sur votre épargne. En effet, si votre simulation vous montre un écart important entre vos revenus actuels et votre pension de retraite c’est que c’est le moment de faire fructifier votre épargne :

  • ouvrez des contrats dédiés pour votre retraite ; 

  • diversifiez vos investissements financiers : assurance vie, plan épargne retraite, etc ;

  • si vous n’êtes pas encore propriétaire de votre résidence principale, il est temps d’y penser.

De nombreuses options s’offrent à vous. Toutes sont possibles en réalisant une simulation, car grâce à elle vous ne serez pas pris de court. 

Comment calculer le montant de sa retraite ?

Le revenu annuel moyen

Cette valeur correspond à :

  • la moyenne des 25 meilleurs revenus annuels d’activité pour les salariés et les cadres du secteur privé, revalorisés par des coefficients ;

  • les six derniers mois de traitement indiciaire (la rémunération) pour les agents de la fonction publique (territoriale, hospitalière et d’État).

Bon à savoir

Les revenus d’activités de l’année de votre départ à la retraite ne sont pas retenus dans le calcul de votre revenu annuel moyen. Si vous souhaitez que le revenu d’activité de votre dernière année d’activité soit pris en compte, il peut être intéressant de différer votre fin de carrière au 1er janvier de l’année suivante.

La majoration de trimestres pour enfant

Le nombre d’enfants est aussi à prendre en compte pour la simulation de votre retraite. Ce critère peut vous permettre de bénéficier de trimestres supplémentaires : c’est ce qu’on appelle les trimestres de majoration pour enfant.

Le nombre de trimestres validés pour ma retraite

Le nombre de trimestres validés est essentiel pour calculer sa retraite. Ils ne concernent pas seulement les trimestres durant lesquels vous aurez travaillé, mais aussi les trimestres acquis durant vos congés maternité ou périodes de chômage par exemple.

Âge de départ 

L’âge légal de départ en retraite est fixé à 62 ans en France pour toutes les personnes nées après 1955, sauf cas particulier. Si vous êtes né avant cette date, l’âge minimum de départ est le suivant :

  • personnes nées avant le 1er juillet 1951 : 60 ans ;

  • personnes nées entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951 : 60 ans et 4 mois ;

  • en 1952 : 60 ans et 9 mois ;

  • en 1953 : 61 ans et 2 mois ;

  • en 1954 : 61 ans et 7 mois ;

  • en 1955 : 62 ans.

Mais attention, atteindre l’âge minimum ne suffit pas pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Pour la carrière est longue, plus la pension sera intéressante, car elle dépend notamment du nombre de trimestres cotisés. Là encore, le nombre de trimestres requis (qui équivaut à la durée de votre carrière) dépend de votre année de naissance :

Année de naissance

Nombre minimum de trimestres validés

1953 - 1954

165

1955 - 1956 - 1957

166

1958 - 1959 - 1960

167

1961 - 1962 - 1963

168

1964 - 1965 - 1966

169

1967 - 1968 - 1969

170

1970 - 1971 - 1972

171

À partir de 1973

172

Le minimum retraite

Si votre retraite est calculée au taux maximum et que son montant est faible, elle peut être majorée pour atteindre un montant appelé minimum contributif. Il s’agit du montant minimum de retraite. Le calcul est effectué de manière automatique. Deux allocations peuvent vous permettre de compléter vos ressources de façon à atteindre un minimum : 

  • l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ; 

  • l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Améliorer ma future retraite

Pour améliorer votre future retraite, vous pouvez choisir de :

  • prolonger votre activité : le montant de votre retraite est augmenté si vous continuez de travailler alors que vous avez atteint 62 ans et que vous avez le nombre de trimestres nécessaires pour partir au taux maximum. C’est ce que l’on appelle la surcote ;

  • racheter des trimestres ; 

  • cumuler un emploi et votre retraite : il est possible sous certaines conditions. 

Comment calculer sa retraite ? 

Pour calculer le montant de sa retraite de base et complémentaire, deux documents sont indispensables. Ils vous permettront d’estimer au mieux votre retraite avant de réaliser votre demande de départ. Il s’agit de : 

  • l’estimation indicative globale (EIG) ; 

  • le Relevé de situation individuelle (RSI).

L’EIG pour estimer le montant de sa pension de retraite à l’approche du départ 

Commençons par l’EIG. Ce document est un bon moyen de connaître le montant de sa pension de base et complémentaire à l’approche de son départ à la retraite. Ce document vous est envoyé dès l’âge de 55 ans puis tous les 5 ans. Vous y trouverez des informations essentielles pour le calcul de votre pension de retraite à savoir :

  • la date indicative à laquelle vous pourrez partir à la retraite à taux plein ;

  • une fiche pour chacun des organismes auprès desquels vous avez cotisé ;

  • une estimation du montant de votre pension de retraite de base et de votre retraite complémentaire en fonction de différents âges de départ à la retraite.

Le relevé de situation individuelle 

Le RIS est disponible dès vos 35 ans. Il est envoyé par voie postale par votre caisse de retraite ou peut être consulté en ligne via la rubrique « Relevé de carrière tous régimes » sur lassuranceretraite.fr. Le relevé de situation individuelle permet de récapituler vos droits acquis auprès des différents organismes de retraite. N’hésitez pas à le consulter régulièrement, des erreurs peuvent parfois se glisser à l’intérieur et cela pourrait fausser le calcul. 

Le relevé de carrière 

Le relevé de carrière est disponible dans votre espace personnel sur le site de l’assurance retraite. Il permet de vérifier que toutes les périodes de travail ont bien été prises en compte pour le calcul de sa retraite. Contrairement au RIS, le Relevé de carrière ne concerne qu’un seul régime. Il comprend notamment : 

  • le nom de chacun de vos employeurs ;

  • les revenus d’activité ;

  • le nombre de trimestres cotisés ou assimilés.

Source 

Foire aux questions

🤔 Quel salaire pour une retraite de 2 000 euros ?

En 2020, un salaire de 2 000 euros mensuels permettait de prétendre à environ 476,78 euros par mois. Au total, la pension de retraite d’un ancien salarié à 2 000 euros par mois s’élève donc à environ 1 830,77 euros.

🤷 Qui a le droit à la retraite à 60 ans ?

Seuls les travailleurs nés avant la date du 1er juillet 1951 pourront partir en retraite à l’âge de 60 ans. Autre cas de figure : vous pouvez bénéficier du départ anticipé pour carrière longue si vous êtes entré très jeune dans la vie active !

🤷 Peut-on faire le calcul de sa retraite avec son numéro de Sécurité Sociale ?

Pour calculer le montant de votre pension de retraite, le plus simple est d’effectuer une simulation sur votre espace particulier sur le site de votre caisse de retraite. Le site Info Retraite met à disposition des utilisateurs plusieurs simulateurs, accessibles avec identifiant et mot de passe.

Pour vous connecter plus rapidement, grâce à France Connect, renseignez simplement votre numéro de Sécurité Sociale à 13 chiffres. France Connect est la solution proposée par l’État pour sécuriser et simplifier la connexion aux services publics en ligne. Cet outil vous permet d’accéder directement à l’ensemble des services suivants :

🤝 Comment recevoir une indemnité de départ à la retraite ?

Le versement d’une prime de fin de carrière n’est pas automatique. Pour en bénéficier, vous devez avoir été mis à la retraite par votre employeur et avoir travaillé au sein de l’entreprise pendant au moins un an. Il est cependant possible de recevoir une indemnité de départ si vous êtes parti à la retraite volontairement après au moins 10 ans d’ancienneté. Le montant de cette prime doit toutefois être plus avantageux que celui de l’indemnité légale de licenciement pour que vous la touchiez, autrement c’est cette dernière que vous recevrez.