• 1.
    Comment réduire ses impôts en tant que célibataire ? 
  • 2.
    Comment réduire ses impôts sans investir ?
  • 3.
    Sources
  • 4.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Comment réduire ses impôts ? (Notre guide)

  3. Comment payer moins d'impôts en tant que célibataire ?

Comment payer moins d'impôts en tant que célibataire ?

Comment payer moins d'impôts en tant que célibataire ?
Marine-Sophie Brudon
Marine-Sophie Brudonrelu parMartin Cortet

Mis à jour le 29 juillet 2022

Être célibataire, ce n’est pas toujours drôle ! Surtout lorsqu’on paye plus d’impôts. En effet, les célibataires font partie des catégories de contribuables les plus taxées. Existe-t-il des moyens pour contourner cette fatalité ? Vers quels types d’investissement faut-il se tourner ? Doit-on forcément investir pour payer moins d’impôts ? Climb vous dit tout dans cet article détaillé !

Comment réduire ses impôts en tant que célibataire ? 

Pas toujours facile de savoir comment réduire ses impôts lorsqu’on est célibataire. Pourtant il existe de nombreux dispositifs pour y parvenir. La plus simple pourrait être de tout simplement de se marier ou de se pacser. Petit bémol, il faudra trouver une moitié qui gagne moins que vous ou qui ne travaille pas du tout. C’est à cette seule condition que l’on peut espérer diminuer le montant de ses impôts. Pas très romantique … 
De plus, se marier permet aussi de payer moins de taxe d’habitation et de contribution à l’audiovisuel par personne, ces impôts étant dus par foyer fiscal, donc mis en commun. Si l’engagement n’est pas pour vous, vous pouvez toujours penser à déduire vos frais réels qui sont déductibles dans la limite de 580 euros au titre de 2021. 

D’ailleurs, petite nouveauté en 2022, le gouvernement a annoncé la reconduction du traitement spécifique des frais professionnels dans le cadre du télétravail à domicile pour la déclaration 2022. La prise en charge de l’employeur est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite de :

  • 2,50 euros par jour ; 
  • 55 euros par mois ;
  • 350 euros par an. 

L’investissement dans l’immobilier

Si vous êtes célibataire vous pouvez payer moins d’impôt en décidant d’investir dans l’immobilier ou en faisant des travaux. Vous pouvez opter pour plusieurs options : 

Dispositif

Avantages

Loi Pinel

En fonction de la durée de location de votre bien (6, 9 ou 12 ans), ce dispositif vous fera bénéficier d’une belle réduction d’impôts (max. 63 000 €) entre 12 % et 21 %

Loi Denormandie

Comme pour sa grande sœur la Loi Pinel, la loi Denormandie vous fera bénéficer d’une réduction d’impôt dans les mêmes modalités, à condition que votre investissement se fasse dans l’ancien avec travaux. 

Loi Censi-Bouvard

Ce dispositif pourra vous faire bénéficer d’une réduction d’impôt de 11 % du prix d’investissement hors taxe du bien.

Loi Malraux

Encore un beau dispositif pour réduire vos impôts ! La loi Malraux vous permet de bénéficier de 22 % à 33 % de réduction d’impôt lorsque vous effectuez des travaux dans un bâtiment situé dans une zone protégée. Le plafond est fixé à 400 000 € sur 4 ans.

Loi sur les Monuments Historiques

Ce dispositif est très intéressant pour les célibataires. En effet, il vous permettra de défiscaliser tous vos travaux et cela sans plafond ! À condition bien sûr que le bâtiment que vous rénovez soit accessible au public. Pensez-y ! 

LMNP

Offre 50 % d’abattement forfaitaire sur les revenus générés

Et si vous investissiez dans une entreprise ?

Saviez-vous qu’en tant que célibataire vous auriez beaucoup à gagner en investissant dans une entreprise ? En effet, la loi incite les Français à investir dans les entreprises jeunes et non cotées en Bourse, en leur offrant une réduction d’impôt de 18 % des sommes versées à leur capital. Pour en profiter, il faut répondre à deux conditions : 

Ce dispositif concerne également :

  • la souscription au capital d’une petite ou moyenne entreprise (PME) : en tant que célibataire, vous pouvez bénéficier d’une diminution d’impôt de 25 %, plafonné à 50 000 €. Cette souscription doit avoir lieu entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018, puisque la loi de finance 2018 a augmenté le taux de réduction en passant de 18 % à 25 %, pour cette année. 
  • la souscription au capital d’une entreprise de presse : 30 % de réduction dans la limite de 5 000 € et 50 % si c’est une entreprise solidaire de presse d’information. 
  • la reprise d’une PME : la réduction est de 25 % et plafonnée à 20 000 € pour une personne célibataire. 

Le dispositif s’applique aussi :

  • aux investissements indirects au travers de holdings, via des plateformes de crowdfunding (financement participatif en capital aussi appelé crowdequity)
  • et aux souscriptions de parts de fonds de défiscalisation. Il s’agit notamment des fonds d’investissement de proximité (FIP) et des fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI).

Le FIP Corse et le FIP DOM vous permettront même de bénéficier d’une réduction d’impôt encore plus importante, puisque cette dernière s’élèvera à 30 % des sommes investies avec ces types de dispositifs. Le fonds d’investissement est cependant plafonné à 12 000 euros par personne.

Bon à savoir 
Avec ce type d’investissement, le souscripteur est bloqué pendant au moins 5 ans, il n’est pas certain de récupérer sa mise initiale et les performances sont par nature très fluctuantes.

Comment réduire ses impôts sans investir ?

Les dons et le mécénat

Vous n'êtes pas obligé d'investir pour réduire vos impôts. Quand vous avez envie de faire un don à une association qui est importante à vos yeux, vous pouvez défiscaliser en partie la somme donnée. Il faut que ce soit pour une association qui est reconnue d’utilité publique ou pour un organisme d’intérêt général. Vous pourrez obtenir une diminution d’impôt de 66 % des sommes versées avec plafond de 20 % du revenu imposable. Cela monte jusqu’à 75 % pour 531 € de don à une association pour l’aide aux personnes en difficulté.

En tant que professionnel, vous pouvez également profiter du mécénat pour bénéficier d’un crédit d’impôt de 60 % des sommes versés à une entreprise. Pour y parvenir, il suffit de faire un don en votre nom à une entreprise et d’avoir un chiffre d’affaires imposable. 

► Lire aussi : Où placer son argent pour ne pas payer d'impôt

L’épargne et les placements financiers

  • L’épargne salariale : quand vous recevez des primes à votre travail comme la prime d’intéressement ou d’objectif, il faut savoir que ces primes sont imposables. Ces sommes perçues, en supplément, font désormais partie des sommes à déclarer.
  • Le plan épargne retraite populaire (PERP) : il faut des revenus imposables assez importants pour que cette épargne soit intéressante. Par son fonctionnement, il est identique au système de l’assurance-vie.  

Sources

Les PME en Corse - Bulletin officiel des finances publiques
Loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques - Legifrance
Souscription au capital des sociétés de presse - Ministère de la Culture
L’investissement en groupe forestier - Bulletin officiel des finances publiques

Foire aux questions

🤔 Quels sont les plafonds pour l’impôt sur le revenu, en tant que célibataire ?

Voici les différents seuils, en 2022, en tant que célibataire :

  • 10 225 € de revenu net imposable : non imposable ;
  • de 10 226 € à 26 070 € de revenu imposable : 11 % ;
  • de 26 071 € à 74 545 € de revenu imposable : 30 % ;
  • de 74 546 € à 160 336 € de revenu imposable : 41 % ;
  • au-delà : 45 %

🤔 Pourquoi les célibataires payent plus d'impôts que ceux en couple ?

C’est souvent une fausse idée que l’on se fait. Sachez tout d’abord, que grâce au prélèvement à la source, chaque individu composant le foyer fiscal est pris en compte. Mais, il est vrai que lorsqu’on est célibataire sans enfants, on ne représente qu’une seule part. Tandis que lorsqu’on est en couple, on a une déclaration commune. Et qui dit déclaration commune dit part supplémentaire. A cela peut s’ajouter des demi-part pour les enfants, les personnes handicapées ou dépendantes à la charge du foyer.  
Voilà pourquoi on a toujours l’impression que les couples avec enfants payent moins d’impôts qu’une personne célibataire.

🤷 Qu’est-ce que le crédit d'impôt ?

Un crédit d'impôt n'est pas une réduction d'impôt. La réduction d’impôt est une déduction de l’impôt calculée selon un barème progressif. Le crédit d’impôt, lui, est déduit de l’impôt calculé. 

🤷 Quel est le seuil d'imposition pour un célibataire ?

Le seuil de non-imposition pour un célibataire est fixé à 15 547 €. Le seuil de non-imposition sera de 20 659 € pour un célibataire avec un enfant à charge, 25 772 € pour un célibataire avec deux enfants à charge, 30 884 € pour un célibataire avec trois enfants à charge, 35 997 € pour un célibataire avec quatre enfants à charge, et 41 109 € pour un célibataire avec cinq enfants à charge.