• 1.
    Quels plafonds en 2023 pour ne pas payer d’impôts ?
  • 2.
    Êtes-vous imposable ? 
  • 3.
    Le temps des exemples
  • 4.
    Sources
  • 5.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Comment réduire ses impôts ? (Notre guide)

  3. Quel montant pour ne pas être imposable en 2023 ?

Quel montant pour ne pas être imposable en 2023 ?

Quel montant pour ne pas être imposable en 2023 ?
Marine-Sophie Brudon
Marine-Sophie Brudonrelu parMartin Cortet

Mis à jour le 20 janvier 2023

Suis-je imposable ? Une question tout à fait légitime qui dépend surtout de votre situation et de vos revenus. En effet, que vous soyez célibataire, en couple ou avec des enfants le montant à ne pas dépasser pour ne pas être imposable varie. De plus, il faudra bien faire la différence entre revenu imposable et le salaire déclaré pour savoir si vous allez devoir payer des impôts. Climb vous donne toutes les informations dans cet article ! 

Quels plafonds en 2023 pour ne pas payer d’impôts ?

Nombres de parts fiscales

Célibataire

Couple pacsé/marié

1

16 372 €

/

1,5

21 760 €

/

2

27 149 €30 558 €

2,5

32 537 €35 947 €

3

37 926 €41 335 €

3,5

43 314 €46 724 €

4

48 703 €52 112 €

4,5

54 091 €57 501 €

5

59 480 €62 889 €

 

À retenir

Les personnes titulaires d’une carte d’invalidité bénéficient d’une demi-part supplémentaire et si vous décidez de réaliser des travaux pour adapter votre logement principal aux besoins de cette personne, sachez que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt dédié !

Êtes-vous imposable ? 

Avant de penser à réduire ses impôts, il est important de savoir si on est imposable ou non. Pour le savoir, il faudra déterminer quelques critères :  

  • Le montant de vos revenus soumis à l’impôt ;
  • La composition de votre foyer ; 
  • Votre situation maritale. 

En effet, tous ces éléments auront une incidence sur le revenu à ne pas dépasser pour être imposable. Concernant le montant, il faudra uniquement prendre en compte l’ensemble des revenus de votre foyer fiscal, soit les revenus déclarés. Nous verrons plus bas que certaines ressources n’entrent pas dans ce calcul. 

Concernant votre foyer, plus vous êtes nombreux, plus le montant à ne pas dépasser sera élevé. En effet, si vous êtes célibataire votre foyer ne sera composé que d’une seule part, alors que si vous êtes en couple, il y aura 2 parts. Pour les enfants c’est une autre histoire. Les deux premiers rapportent ½ part chacun, mais à partir du troisième chacun vaudra 1 part entière. Vous l’aurez compris, plus le nombre de parts fiscales est élevé, plus le seuil d’imposition augmente.

Et ce n’est pas tout ! La situation familiale peut apporter de nombreux avantages notamment celui de vous faire bénéficier de réductions d’impôt sans même investir.

Quel est votre revenu net imposable

Nous vous le disions, seul le revenu net imposable sert à calculer l’impôt et déterminer la tranche d’imposition. En effet, tous vos revenus ne sont pas pris en compte dans le calcul de votre revenu imposable. Il s’agit notamment des sommes versées par la CAF ou la MSA, le RSA, la prime d’activité ou encore les indemnités journalières de la Sécurité sociale, les intérêts des livrets d’épargnes réglementés…  
À partir de là plusieurs étapes s’enchaînent : 

  • Première étape : déterminez votre revenu net imposable (les salaires, pensions de retraite, allocations, etc. après abattement de 10 % ou en enlevant les frais réels) ; 
  • Deuxième étape : le diviser par le nombre de parts de votre foyer fiscal ;
  • Troisième étape : obtenez votre quotient familial ;
  • Quatrième étape : déterminez un revenu imposable pour le foyer fiscal ;
  • Cinquième et dernière étape : appliquez la somme obtenue au barème d’imposition.

Et en parlant de barème d’imposition, voici celui de 2023 : 

Tranche de revenusTaux d’imposition
De 0 € à 10 777 €0 %
De 10 777 € à 27 478 €11 %
De 27 478 € à 78 570 €30 %
De 78 570 € à 168 994 €   41 %
Plus de 168 994 €

45 %

 

 

Bon à savoir

En cas de changement de situation (perte d’emploi, mariage…), vous pouvez le signaler sur www.impots.gouv.fr et actualiser votre taux de prélèvement en fonction de votre situation réelle.

Le temps des exemples

Célibataire et sans enfants 

Si vous êtes célibataire sans enfant, le revenu minimum à ne pas dépasser pour ne pas payer d’impôts s’élève à 16 372 euros. Le revenu imposable minimum correspondant s’élève donc à 14 734 euros après avoir déduit les 10 %. Concernant cette déduction, sachez que c’est à vous de prendre la décision qui s’adapte le plus à votre situation.

Par exemple, vous gagnez 20 000 € mais vous avez 3 000 € de frais réels, il sera préférable de déduire vos frais réels plutôt que de déduire les 10 % (2 000 €). Votre revenu imposable 2023 est alors de 20 000 - 3 000 = 17 000 € ce qui vous permettra d’être non imposable ! Voilà pourquoi il est important de faire le bon choix.

Une personne seule déclarant 30 000 € de revenus après abattement sera imposée de la manière suivante : 

  • 0 % pour la tranche allant jusqu’à 10 777 € 
  • + 11 % pour la tranche allant de 10 777 € à 27 478 €
  • + 30 % pour la tranche allant de 27 478 € à 78 570 €.

Bon à savoir

Si vos revenus dépassent de la tranche non imposable, mettez la différence sur un Plan d’Epargne Retraite pour ne pas être imposé, puisque les sommes versées sur un PER sont déduites de votre revenu imposable. 

En couple et sans enfants

Pour un couple marié ou pacsé sans enfants (soit 2 parts) ayant perçu un revenu net imposable de 60 000 €, il suffira de diviser cette somme par deux pour obtenir le quotient familial, soit 30 000 €. Ce couple sera imposé de la manière suivante :

  • 0 % pour la tranche allant jusqu’à 10 777 € soit 0 €
  • + 11 % pour la tranche allant de 10 777 € à 27 478 € soit 1837 €
  • + 30 % pour la tranche allant de 27 478 € à 30 000 € soit 756 €

L’impôt brut de chaque membre du couple est de : 0 € + 1837 € + 756 € = 2 593 €.

En couple avec deux enfants

Pour un couple marié ou pacsé avec 2 enfants (soit 3 parts : 1 part pour chaque parent et 1 demi-part pour chaque enfant) ayant perçu un revenu net imposable de 60 000 €. Idem, on divise cette somme par le nombre de parts soit 60 000/3 = 20 000 €. Ce couple avec enfants sera imposé de la manière suivante :

  • 0 % pour la tranche allant jusqu’à 10 225 € soit 0 €
  • + 11 % pour la tranche allant de 10 777 € à 27 478 € soit 1 014 €

Le résultat doit être multiplié par le nombre de parts soit 9 223 x 3 = un impôt sur le revenu de 3 042 €.

Bon à savoir

Un parent isolé a droit à une demi-part supplémentaire. Ainsi, si vous êtes dans cette situation et que vous avez deux enfants, votre foyer sera composé de 2,5 parts.

Sources

Calcul de l’impôt sur le revenu - Legifrance
Code général des impôts - Legifrance
Quotient familial pour famille nombreuse - Bulletin officiel des finances publiques

Foire aux questions

🤝 Quel montant pour ne pas être imposable en 2023 ?

Le barème 2023 a été indexé sur le niveau de l'inflation hors tabac, afin de ne pas désavantager les Français dont le salaire a été augmenté dans le but de suivre la hausse des prix à la consommation. Le nouveau barème est donc échelonné comme suit : 

  • Jusqu'à 10 777 euros : 0 %
  • De 10 777 euros à 27 478 euros : 11 %
  • De 27 478 euros à 78 570 euros : 30 %
  • De 78 570 euros à 168 994 euros : 41 %
  • Au-delà de 168 994 euros : 45 %

🤷 Comment réduire ses impôts en 2023 ? 

Vous êtes imposable et vous cherchez un moyen de réduire vos impôts ? De nombreux dispositifs sont mis à votre disposition pour y parvenir. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour la garde de vos enfants ou encore faire des travaux d’amélioration dans votre logement, ou bien investir dans l’immobilier.

🤔 Comment payer moins d’impôt sur les sociétés ?

Les entreprises aussi peuvent bénéficier d'une réduction d’impôt sur les sociétés. Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation, mais vous pouvez aussi passer par le mécénat ou acheter des œuvres d’artistes vivants.

🤷 Où placer son épargne pour ne pas payer d’impôts ?

Le choix évident pourrait être le Livret A ou le LDDS, dont les taux ont été rehaussés à 6 % pour suivre la courbe de l'inflation. Pourtant, ils ne sont pas recommandés pour un investissement long terme. Tournez-vous plutôt vers des produits d’épargne comme le PER ou le PEA qui vous permettent de bénéficier de nombreux avantages fiscaux.