• 1.
    Le rachat de crédit étape par étape
  • 2.
    Rachat de crédit : les pièges à éviter
  • 3.
    Sources
  • 4.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Rachat de crédit : comment réduire mes mensualités ?

  3. Comment se déroule un rachat de crédit ? Notre guide

Comment se déroule un rachat de crédit ? Notre guide

comment se passe un rachat de crédit
Aldric Emié

Mis à jour le 22 septembre 2022

On connaît les nombreux avantages du rachat de crédit. Regroupement des prêts, allègement des mensualités ou encore baisse du taux d’endettement. Mais concrètement, comment ça marche ? Quelles sont les étapes à suivre ? Les pièges à éviter ? Climb vous dit tout. Suivez le guide ! 

Le rachat de crédit étape par étape

Faire une demande de rachat de crédit

Sans surprise, la première étape vise à mettre le moteur en marche. Comment bénéficier d’un rachat de crédit si on n’en fait pas la demande ? Il va donc falloir préparer sa demande auprès d’un établissement financier. Cette étape est cruciale ! Il faut la préparer avec soin. 

Pour commencer, avant de se lancer à corps perdu, il est plus prudent de faire une simulation et de se renseigner ! Knowledge is power. Et c’est peu de le dire. De nombreux sites offrent la possibilité de faire une simulation en ligne afin de comparer les différentes offres du marché. Vous avez d’ailleurs la possibilité de vous adresser à différents acteurs

  • courtier ; 
  • intermédiaire bancaire ;
  • banque ;
  • établissement de crédit. 

La demande peut se faire en ligne, par téléphone ou directement avec un conseiller.

Analyse et instruction du dossier

Une fois le dossier envoyé, un conseiller sera chargé de l’analyse de votre cas. C’est durant cette étape que l’établissement financier vers lequel vous vous êtes tourné procédera à une étude de faisabilité. En effet, tous les dossiers ne sont pas recevables et c’est l’étape où l’on fait un premier tri. De nombreux critères sont pris en compte, notamment votre solvabilité. Si votre taux d’endettement est trop élevé par exemple, l’établissement financier pourra décider de ne pas vous donner de réponse favorable. 

Au contraire, si toutes les planètes sont alignées et que la banque (par exemple) estime qu’un regroupement de crédits lui profite, le dossier peut faire l’objet d’un montage. Dans les deux cas, vous serez notifié.

Une fois que la demande est acceptée et que toutes les pièces justificatives (bulletins de salaires, relevés de comptes, échéanciers de crédits…) sont fournies, un conseiller pourra lancer l’instruction de votre dossier  

L’étude de faisabilité

C’est à partir de cette étape que nous rentrons dans le cœur du sujet : la faisabilité. Pour cela, l’établissement financier va réaliser une simulation au centime près afin d’évaluer le coût global du nouveau prêt et d’être sûr qu’un rachat de crédit est profitable aux deux parties. Pour cela, plusieurs points sont abordés : 

  • le taux d’endettement, 
  • le reste à vivre, 
  • le ratio hypothécaire pour les financements avec garantie.

Une fois tous ces points scrupuleusement vérifiés, l’établissement financier pourra vous demander des pièces justificatives supplémentaires. Si tout est en ordre, votre dossier pourra enfin être validé et une offre de rachat de crédits vous sera proposée. 

La banque qui s’occupe du dossier se charge ensuite d’entrer en contact avec les différents créanciers pour le compte de son client. Pour ce faire, elle signe un document appelé mandat de recherche.

Comment savoir si un rachat de crédit est accepté ? 

Une fois toutes ces étapes passées, c’est le moment de se décider. En effet, vous allez recevoir une offre de la part de votre conseiller. Dans cette offre vous serez informé de nombreux points : 

  • le montant total du crédit ;
  • le coût total dû ;
  • la durée de remboursement ;
  • le taux ;
  • le montant de la nouvelle mensualité réduite. 

Pas de panique, vous n’avez pas à dire oui ou non tout de suite ! Vous disposez d’un temps de réflexion de 14 jours dans le cadre d’un regroupement de crédits consommation et de 10 jours si le regroupement de crédits est effectué avec une garantie hypothécaire. 

Nous vous conseillons d’ailleurs de ne pas vous focaliser sur un seul organisme. Voyez large et ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence afin de faire le choix le plus avisé et le plus adéquat selon votre situation. 

Vous pouvez également faire face à des refus, ce qui peut justifier la réception de plusieurs propositions.

Quel délai pour un rachat de crédit ?

Nous arrivons à l’étape finale ! Une fois l’offre signée, tout va très vite. Le prêteur va restituer l’ensemble des dettes à tous vos créanciers. Dès le mois suivant, vous serez débité de votre première mensualité pour commencer à rembourser votre nouveau crédit. En cas de rachat de crédits avec nouveau projet, le montant de ce nouveau besoin est débloqué en même temps que le remboursement des créanciers. Cette trésorerie supplémentaire est directement injectée sur votre compte. 

En général il faut attendre un certain délai pour voir les fonds se débloquer : 

  • au moins 10 jours pour un regroupement de crédit à la consommation ; 
  • au moins 30 jours pour un regroupement de crédit avec une garantie hypothécaire.

Bon à savoir 

Si votre dossier a été refusé, vous devrez patienter 6 mois avant de pouvoir envoyer une autre demande. Le temps que votre situation financière s’améliore.

Rachat de crédit : les pièges à éviter

Maintenant que nous avons vu comment procéder pour faire un rachat de crédit, il serait judicieux d’en connaître les risques. 

La durée de remboursement

Réduire ses mensualités ! C’est sans doute l’une des principales raisons de faire un rachat de crédit. Mais pour y parvenir, il faut généralement allonger la durée de remboursement. En effet, plus l’allongement de cette durée est important, plus le coût du crédit est élevé.

Pourquoi ? À cause des intérêts ! Les mensualités supplémentaires vont générer de nouveaux intérêts et cela peut très vite se traduire par plusieurs centaines ou milliers d’euros en plus à rembourser. Gardez l’œil ouvert ! 

Gare aux frais bancaires 

Autre risque à ne pas négliger : le coût des frais de votre nouveau crédit :

  • Frais de dossier ;
  • Pénalités de remboursement anticipé (PRA), imposées par l’ancienne banque. 

Revenons quelques instants sur le deuxième point. Les PRA peuvent être prévues dans certains contrats. Si vous remboursez trop vite votre prêt, votre ancienne banque pourrait le retenir « contre vous » :

  • jusqu’à 1 % du montant total restant à payer pour un crédit à la consommation ;
  • jusqu’à 3 % pour un prêt immobilier ou 6 mois d’intérêts (selon le plus favorable pour vous).

À titre d’exemple, si vous décidez de rembourser de manière anticipée 70 000 euros sur un prêt immobilier, vous pourriez avoir jusqu’à 2 100 euros de PRA à devoir au prêteur. 

Pour être sûr que c’est le bon moment de se lancer dans un rachat de crédit et que ça sera rentable pour vous, nous vous conseillons d’additionner le coût de ces frais à celui du montant total du rachat de crédit et de le comparer au coût restant de vos prêts actuels. Ainsi, vous pourrez faire un choix éclairé.

Ne pas négliger l’assurance-crédit

Comme toute banque qui se respecte, lors de votre rachat de crédit, votre nouvelle banque va vous proposer une assurance emprunteur. N’acceptez pas sans réfléchir. Prenez le temps de comparer le taux avec celui d’autres établissements. De plus, le prêteur ne peut pas vous obliger à opter pour son assurance. Vous êtes donc libre d’en choisir une autre. 

Le nouveau taux d’emprunt

Prenez aussi le temps de bien analyser votre nouveau taux d’emprunt. Il est généralement recommandé d’opter pour une différence d’au moins 1 % entre le taux de rachat et le taux moyen des anciens crédits. Mais attention ! Il faudra bien se baser sur le taux fixe qui vous promet une mensualité constante. À l’inverse, les offres à taux variables changent constamment, comme leur nom l’indique.

Sources

Comment renégocier ou obtenir le rachat de son crédit immobilier ? - service-public.fr
Code de la consommation - Bulletin officiel des finances publiques
Rachat de crédit - demarches.interieur.gouv.fr

Foire aux questions

🤷 Quelles sont les banques qui font du rachat de crédit ?

La plupart des banques françaises généralistes proposent des offres de rachat de crédit. Le Crédit Agricole, la Banque Postale, le Crédit Mutuel, la Banque populaire ou encore la Caisse d’Épargne pour n’en citer que quelques-unes.

🤔 Est-ce que ma banque peut racheter mes crédits ?

Oui, votre banque peut tout à fait racheter vos crédits, mais ce ne sera peut-être pas le choix le plus judicieux ni le plus avantageux pour vous. En effet, faire jouer la concurrence a toujours ses avantages. Comme nous vous le disions plus haut, les organismes externes proposent souvent des offres de rachat plus compétitives.

🤝 Quels sont les taux de rachat de crédit immobilier ?

Difficile de donner une réponse générale à une telle question. Trop de paramètres entrent en jeu. Mais vous avez la possibilité de faire une simulation afin de connaître plus précisément les taux de rachat d’un crédit immobilier. Cela tombe bien, Climb propose un simulateur gratuit et rapide qui vous donnera une estimation personnalisée. 

Vous pouvez également consulter les sites experts dans le crédit, qui actualisent régulièrement les tableaux de taux de rachat de crédit. 

🤝 Qui s’occupe du rachat de crédit ?

La banque qui s’occupe du dossier se charge d’entrer en contact avec les différents créanciers pour le compte de son client et elle rembourse les différentes de son client.