Climb ouvre

son capital !
  1. Accueil

  2. Rachat de crédit : comment réduire mes mensualités ?

Rachat de crédit : comment réduire mes mensualités ?

regroupement de crédits pour réduire mensualités
Wilhelm Bertieux
Wilhelm Bertieuxrelu parAntoine Himely

Mis à jour le 18 octobre 2022

Aussi appelé regroupement de crédits, le rachat de crédit est une opération financière visant à restructurer les dettes contractées pour les regrouper en une seule et unique. L’intérêt ? Augmenter son reste à vivre en réduisant ses mensualités, mais aussi n’avoir qu’un seul interlocuteur, pour une gestion de ses finances personnelles facilitée. Comment faire un rachat de crédit ? Vers qui se tourner ? Quels sont les taux en vigueur ? Climb vous éclaire sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Rachat de crédit : définition

Comment fonctionne le rachat de crédit ? Le regroupement de prêts consiste à centraliser tous ses crédits en cours sous l’égide d’un seul et même créancier. Aujourd’hui, il est possible de contacter les organismes directement en ligne : l’établissement choisi se chargera alors de contacter les anciens créanciers du demandeur pour solder ses crédits, avant de proposer un nouveau contrat à ce dernier.

Si vous pensez directement au crédit immobilier que vous avez contracté, sachez que ce terme englobe en réalité plusieurs types de rachat.

Le rachat de crédit à la consommation

C’est le type de regroupement de crédits le plus utilisé par les Français, et pour cause ! Il permet en effet de facilement concentrer ses dettes auprès d’un créancier unique. Et, puisque le crédit à la consommation peut prendre plusieurs formes, il en est de même pour son rachat de crédit avec notamment :

  • le rachat de crédit auto ou moto,
  • le rachat d’un prêt pour travaux, 
  • le rachat d’un prêt personnel,
  • le rachat d’un leasing automobile,
  • le rachat d’un crédit renouvelable,
  • le rachat de facture d’énergie,
  • le rachat de loyers, pensions ou impôts non payés, etc.

Les crédits conso ayant un montant inférieur aux crédits immobiliers classiques, il devient assez facile pour les ménages de se retrouver submergés par les nombreuses mensualités qui s’ensuivent. D’où l’intérêt de se tourner vers un nouveau créancier qui se chargera tout simplement de rembourser pour vous toutes vos dettes contractées, avant de vous proposer un nouveau crédit personnalisé, avec un taux d’intérêt abaissé et une durée de prêt allongée.

Le rachat de crédit immobilier ou hypothécaire

Autre possibilité pour les contribuables français : le rachat de crédit immobilier. Vous l’aurez compris, l’intérêt sera ici de regrouper les prêts immobiliers en cours pour réduire les mensualités (et mieux profiter des revenus fonciers, dans le cas d’un investissement locatif, par exemple). 

Bon à savoir
Le rachat de crédit hypothécaire concerne toutes vos dettes : prêts à la consommation + prêts immobiliers sont ainsi pris en compte dans le rachat global. En revanche, un regroupement de crédits immobiliers simple ne concernera que vos dettes d’emprunt immobilier en cours.

Dans ce type de prêt, c’est votre bien immobilier qui fera office de garantie, qu’on appelle garantie hypothécaire. En effet, l’organisme créancier se protège en indiquant qu’en cas de défaillance de remboursement de la part de l’emprunteur, il pourra procéder à une saisie et une revente du bien immobilier concerné. 

En revanche, cette garantie hypothécaire n’est pas réellement représentative de la valeur de votre bien immobilier. On parle de ratio hypothécaire : ce dernier correspond environ à 80 % de la valeur estimée du logement. De ce fait, la capacité d’emprunt du demandeur de rachat de crédit suit le même chemin.

Les autres possibilités de rachat de crédit

Pour aider au mieux les Français à réaliser leurs projets de vie, les organismes de crédit proposent également d’autres sortes de regroupement de prêts. On trouve notamment :

  • le rachat de crédit avec un apport de trésorerie : pour regrouper ses prêts tout en souscrivant une nouvelle enveloppe pour un nouveau projet,
  • le rachat de crédit en tant que SCI : pour les sociétés civiles immobilières qui ont des difficultés d’endettement,
  • le rachat de crédit en SCPI : il est possible d’investir dans les sociétés civiles de placement immobilier en souscrivant un crédit immobilier,
  • le rachat de crédit FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) : pour les ménages surendettés et fichés à la Banque de France.

Quelles sont les conditions pour obtenir un rachat de crédit ?

Les critères à respecter

Au même titre que la souscription d’un crédit, le regroupement de prêts est un procédé qui est ouvert à tous… mais ce n’est pas pour autant qu’un organisme prêteur l’accordera à n’importe quel demandeur !

En effet, l’établissement va évidemment analyser les dossiers de demande pour s’assurer que les emprunteurs ne présentent aucun risque. Parmi les différentes conditions nécessaires pour obtenir son rachat de crédit, la première reste la solvabilité de l’emprunteur.

La règle est simple : avec un regroupement de crédit, les mensualités de remboursement ne doivent pas dépasser 33 % des revenus totaux du demandeur. En cas de revenus élevés, les mensualités peuvent représenter un pourcentage plus élevé, de 40 à 50 % dans certains cas. 

Bon à savoir
Il est possible d’obtenir un rachat de crédit en ayant un taux d’endettement supérieur à 33 % dans le cas où l’on possède des actifs immobiliers. Ces derniers peuvent alors être hypothéqués.

Viennent ensuite les éléments suivants :

  • l’historique bancaire (découverts, dépenses importantes, anomalies, etc.),
  • l’âge : il faut être majeur et pouvoir finir de rembourser le prêt avant 85 ans,
  • le nombre de crédits à racheter : minimum un prêt en cours de remboursement,
  • la garantie : caution, hypothèque, etc.
  • les documents d’identité, de revenus, de domicile, de mariage, de divorce, etc.
  • le délai entre les opérations : il faut attendre six mois après un rachat de crédit pour en refaire la demande.

Comment être sûr d’obtenir un rachat de crédit ?

L’acceptation d’un dossier de demande de rachat de crédit se fait en deux étapes : premièrement, l’organisme consulte ledit dossier pour se faire un premier avis et analyser les informations communiquées. Par la suite, le demandeur reçoit un avis de faisabilité, pour lui donner un premier aperçu de ce qu’il pourra avoir.

Ensuite, il sera nécessaire de fournir des pièces justificatives qui seront une nouvelle fois passées au crible, avant que l’organisme prêteur donne son accord définitif en faisant une offre officielle au demandeur.

Mais alors, comment s’assurer d’obtenir le Graal tant espéré ? En mettant toutes les chances de son côté ! En effet, si chaque organisme prêteur peut déterminer sa propre politique, certains critères sont des conditions sine qua non à l’obtention d’un regroupement de prêts. 

Faites particulièrement attention aux conditions suivantes :

  • être fiché à la Banque de France : retard de remboursement de prêt et situation de surendettement sont autant d’éléments qui refroidissent les organismes prêteurs. Les propriétaires peuvent hypothéquer leur maison pour décrocher le prêt, mais les locataires non ;
  • ne pas avoir de revenus suffisamment conséquents : un taux d’endettement élevé, un reste à vivre trop faible et des revenus irréguliers ou trop faibles bloqueront votre demande ;
  • avoir une situation professionnelle instable : si les salariés peuvent justifier d’un revenu mensuel constant et stable, ce n’est pas le cas des auto-entrepreneurs, par exemple, qui auront plus de mal à voir leur dossier accepté.

Qui fait des regroupements de crédit ?

Est-ce que ma banque peut racheter mes crédits ?

Oui… et non. Ici, il est important de différencier deux notions : le rachat de crédit, et la renégociation de crédit.

Si vous souhaitez effectuer un rachat de crédit auprès d’une banque dont vous êtes déjà client, on parle de renégociation de prêt. Cette dernière ne concerne que les prêts immobiliers, les prêts à la consommation étant exclus de ce type d’opération.

Le principe est simple : vous demandez à votre banque de revoir les termes et les conditions de votre crédit immobilier en cours. 

Imaginez que vous avez souscrit un emprunt immobilier auprès de votre banque. Or, quelques années après, vous constatez une baisse des taux d’intérêt par rapport à celui appliqué à votre emprunt. Vous décidez alors d’agir : il vous est possible de demander à votre banque de baisser votre taux pour vous aligner avec le marché. L’établissement considérera votre demande, au risque de perdre un client qui préférera lorgner du côté de la concurrence.

Quel est le meilleur organisme de rachat de crédit ?

Il est impossible de réellement déterminer quel organisme proposera le meilleur taux d'intérêt pour vous, dans la mesure où les besoins de chacun diffèrent en fonction de la situation personnelle. Néanmoins, il sera intéressant, si ce n'est primordial, de se pencher sur quelques données afin de mieux comprendre les offres de rachat de crédit des banques traditionnelles, et des nouveaux courtiers en ligne, afin de les comparer et de trouver la meilleure offre pour vous.

Dans un premier temps, il faudra être certain d'avoir réalisé une analyse précise de votre situation financière : c'est le meilleur moyen pour trouver une offre de rachat de crédit qui correspondra réellement à vos besoins. 

Si vous décidez de comparer vous-même les différentes offres de rachat de crédit sur le marché, le principal indicateur sur lequel se pencher est le TAEG. Le Taux Annuel Effectif Global regroupe l'ensemble des commissions et frais du regroupement de frais, ce qui vous permet d'avoir une vision globale du montant à dépenser. Cela vous permettra ainsi de vous forger votre propre avis quant aux propositions de rachat de crédit présentes en ligne. Inévitable, donc.

Quoi qu'il en soit, préparez votre dossier le plus soigneusement possible, comparez les offres de rachat de crédit pour une durée de remboursement égale et portez attention aux conditions particulières qui sont mentionnées dans le contrat final.

La plupart des banques traditionnelles proposent le regroupement de prêts :

  • au Crédit Agricole, vous pouvez regrouper vos crédits à la consommation et d’inclure un crédit immobilier si son montant est inférieur à 60 % du total à regrouper ;
  • à la Caisse d’Épargne, vous pouvez uniquement racheter vos crédits à la consommation pour un montant maximum de 50 000 euros ;
  • à la Société Générale, vous pouvez faire un regroupement de prêts à la consommation ou de prêts hypothécaires, etc.

À l’inverse, certaines néo-banques, comme Boursorama, ne proposent pas de rachat de crédit, mais uniquement la souscription d’un crédit simple.

Autrement, les organismes spécialisés en rachat de dettes font la liaison entre l’emprunteur et les banques, en proposant des solutions spécialisées.

C’est notamment le cas de Finvens, qui travaille avec des acteurs spécialisés dans le regroupement de crédits, tels que Creatis, CreditLift, La Banque Postale, BNP Paribas, etc.

Comment ça se passe quand on fait un rachat de crédit ?

Comment faire sa demande de regroupement de prêts ?

Une fois votre simulation de rachat de crédit terminée, vous avez trouvé l’organisme et l’offre qui vous correspond le mieux. C’est une bonne chose, mais encore faut-il adresser votre demande. 

Aujourd’hui, les demandes de rachat de crédit se font généralement en ligne, en passant par un courtier, mais il est également possible d’effectuer cette demande par courrier.

Si l’organisme de votre choix se montre favorable à votre demande, il vous demandera des pièces justificatives :

  • document d’identité,
  • relevé d’identité bancaire,
  • relevés de comptes bancaires,
  • justificatifs de revenus,
  • justificatifs de domicile,
  • avis d’imposition,
  • avis de taxe foncière si nécessaire,
  • tableaux d’amortissement des crédits à regrouper.

Attention ! Au moment de signer votre nouveau contrat de prêt, plusieurs frais sont à prévoir : les indemnités de remboursement anticipé pour vos crédits initialement souscrits, les frais de dossiers et les frais de garantie.

À noter
Si votre précédent emprunt avait pour garantie une hypothèque, des frais de mainlevée d’hypothèque sont également à prévoir.

Comment savoir si un rachat de crédit est accepté ?

Si l’organisme contacté pour votre demande de regroupement de crédits vous demande des pièces justificatives, c’est bon signe ! Une fois votre dossier étudié, vous serez directement contacté par mail ou par courrier (suivant la manière dont vous avez effectué votre demande) et vous recevrez une offre. Une fois celle-ci signée, votre nouveau créancier va procéder au remboursement des crédits en cours.

Les anciens contrats sont clôturés, tandis que votre nouveau taux d’emprunt accompagné de la durée de remboursement vous est communiqué.

Quel délai pour un rachat de crédit ?

Globalement, il faut vous attendre aux délais suivants (en moyenne) :

  • 3 à 5 jours pour le délai de réponse suite à votre première demande,
  • 14 jours pour le délai d’acceptation de l’offre de crédit à la consommation,
  • 10 jours pour le délai d’acceptation de l’offre de crédit immobilier,
  • 10 à 30 jours pour le délai de déblocage des fonds pour un rachat de crédit à la consommation,
  • 3 à 6 semaines pour le délai de déblocage des fonds pour un rachat de crédit hypothécaire.

Quand faire un regroupement de crédits ?

Quels sont les cas de figure dans lesquels un regroupement de crédits est envisageable ? Plusieurs situations peuvent amener à se tourner vers le rachat de crédit.

La première, et la plus répandue, c’est que vous payez trop de mensualités sur vos crédits en cours. Pour faire baisser leurs montants, rien de tel que de les regrouper ! Si votre reste à vivre ne vous suffit plus, que vous en arrivez à avoir du retard dans le paiement de vos loyers ou d’autres charges, vous risquez d’entrer en situation de surendettement.

Pour pallier cela, vous pouvez regrouper vos crédits en cours pour faire baisser le montant de vos mensualités tout en centralisant vos différents emprunts.

Prenons l’exemple de Louis, 30 ans, qui perçoit 3 000 euros de revenus mensuels. Louis a un crédit immobilier en cours, avec des mensualités de 500 euros, ainsi qu’un crédit à la consommation qu’il rembourse à hauteur de 200 euros par mois. De plus, les charges de son logement dont il est propriétaire sont de 600 euros par mois.

Pour déterminer son taux d’endettement, Louis applique la formule suivante :

(charges récurrentes x 100) / revenus.

Dans son cas, cela donne 600 + 500 + 200 pour ses charges mensuelles, soit 1 300 euros.

Pour son taux d’endettement, il suivra le calcul suivant : (1 300 x 100) / 3 000 = 43,3 %.

Louis décide d’effectuer un rachat de crédit immobilier et à la consommation. Ses nouvelles mensualités sont de 500 euros pour les deux. Son taux d’endettement est désormais de 36,6 %, après le regroupement de ses prêts et de ses mensualités, ce qui lui permet d’économiser chaque mois.

Autre cas de figure : l’achat d’un bien immobilier. Si vous êtes déjà propriétaire et que vous avez déjà un ou plusieurs crédits en cours, votre taux d’endettement pourrait être trop élevé. Dans ce cas, il est possible de demander un rachat de crédit pour abaisser le montant des mensualités et pouvoir souscrire facilement un nouveau prêt.

Enfin, de manière générale, un nouveau projet peut voir le jour : travaux, voyages, enfants, etc. Pour vous assurer une trésorerie convenable malgré les emprunts en cours, rien de tel que le regroupement de dettes !

Pourquoi racheter ses crédits ?

Quels sont les avantages du rachat de crédit ?

Le regroupement de crédit a plusieurs cordes à son arc pour attirer les emprunteurs. De manière générale, ces derniers y trouvent leur compte grâce à plusieurs avantages :

  1. n’avoir qu’une seule mensualité pour mieux gérer ses finances au quotidien,
  2. diminuer son taux d’endettement à 35 % maximum,
  3. bénéficier d’un apport de trésorerie grâce à la diminution des mensualités,
  4. pouvoir renégocier son taux d’intérêt global,
  5. souscrire une assurance emprunteur unique, etc.

Vous l’aurez compris, le principal intérêt du rachat de crédit reste l’augmentation de la trésorerie personnelle de l’emprunteur, qui pourra utiliser ce reste à vivre comme bon lui semble : nouveau projet d’investissement, placement en épargne, dépenses de plaisir, etc.

Quels sont les dangers du rachat de crédit ?

Bien évidemment, en finance, il y a rarement uniquement des avantages dans tel ou tel mécanisme, et le rachat de crédit ne déroge pas à la règle. Il est primordial de garder certaines choses en tête avant de se lancer dans cette opération. 

En premier lieu, un regroupement de crédit rallonge dans la plupart des cas la durée du prêt contracté, puisque vous en baissez les mensualités. En somme, le montant total du crédit se trouve augmenté : vous mettez plus de temps à le rembourser et l’organisme créancier percevra plus d’intérêts sur l’opération au total.

Deuxièmement, les frais. Comme toute opération de ce type, le rachat de crédit entraîne des frais pour l’emprunteur : frais de dossier, indemnités de remboursement anticipé (IRA) des crédits précédemment souscrits, etc. Les coûts se répercutent ainsi sur le taux annuel effectif global (TEAG) de votre nouveau prêt contracté.

Enfin, faites particulièrement attention au long terme : si le rachat de crédit vous permet de souffler sur le court terme, le risque de surendettement à long terme n’est pas à minimiser, surtout dans le cadre d’un rachat de crédit à taux variable.

Bon à savoir
L’article L 312-10 du Code de la consommation vous protège, stipulant qu’aucun organisme prêteur n’a le droit de laisser penser qu’un rachat de crédit améliorerait la situation financière de l’emprunteur.

Quels sont les taux de rachat de crédit immobilier ?

En matière de rachat de crédit, on distingue 3 taux bien distincts, comme indiqué ci-dessous :

  1. le taux fixe : c’est un pourcentage qui est fixé au moment de la signature et qui ne changera pas jusqu’à la fin de votre remboursement de prêt.
  2. le taux flottant : celui-ci va varier chaque année en fonction d’un indice. 
  3. le TAEG (taux annuel effectif global) : ce pourcentage vous aide à anticiper le coût de votre emprunt dans sa globalité. Il inclut la somme de votre emprunt ainsi que tous les frais qui se greffent autour. 

Vous aurez généralement le choix entre le premier et le second taux. Quant au troisième taux, il est toujours intéressant de le connaître pour avoir un aperçu du volume financier à rembourser au bout du compte.

Le taux d’un rachat de crédit immobilier et d’un rachat de crédit à la consommation diffèrent, tout comme dans le cadre d’une simple souscription d’emprunt. S’il est évidemment possible de regrouper l’ensemble au sein d’un rachat de crédit hypothécaire (uniquement si le montant de l’emprunt immobilier correspond à moins de 60 % du montant total), il est intéressant de se pencher sur les taux moyens mis en place aujourd’hui.

Retrouvez ci-dessous les taux moyens des regroupements de crédits en 2022 :

Opération effectuée

Taux moyen

Rachat de crédit à la consommation

3 %

Rachat de crédit immobilier

1,6 %

Renégociation de crédit immobilier

1,2 %

Pourquoi faire une simulation de rachat de crédit ?

Comme dans toute opération financière, il est intéressant d’utiliser un simulateur de rachat de crédit avant de se lancer. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

  • estimer le montant de ses mensualités après le rachat,
  • estimer le montant de son reste à vivre et de son taux d’endettement après le rachat,
  • comparer les offres et les taux des différents organismes de prêts,
  • obtenir une proposition de rachat adaptée à ses besoins, etc.

Pour estimer au mieux l’intérêt du rachat de crédit pour vous, rendez-vous sur notre outil de simulation gratuit !

Sources

Comment marche le regroupement de crédits ? - economie.gouv.fr

Comment renégocier ou obtenir le rachat de son crédit immobilier ? - Service-Public.fr

Article R312-2 - Code de la consommation

Article L312-10 (abrogé) - Code de la consommation

Article L313-39 - Code de la consommation

Que savoir si vous souhaitez renégocier le taux de votre crédit immobilier ? - ABE-infoservice.fr

Rembourser son crédit immobilier avant son terme : comment ça marche ? - economie.gouv.fr

Crédit : à quoi correspond le taux annuel effectif global (TAEG) ? - economie.gouv.fr

Foire aux questions

🤝 Quel est le crédit le plus facile à obtenir ?

Le micro-crédit express est l’un des plus simples et rapides à obtenir : son montant est plafonné à 3 000 euros et la souscription se fait en quelques clics en ligne. De leur côté, les réponses au dossier envoyé prennent rarement plus de quelques jours.

🤔 Quand renégocier son crédit immobilier ?

Pour renégocier son crédit immobilier, il vous faudra être dans la première moitié de ce dernier, avoir 1 point d’écart au minimum entre votre taux de souscription et le taux pratiqué sur le marché aujourd’hui et avoir un minimum de 70 000 euros de capital restant dû. Ainsi, les emprunteurs n’hésitent pas à faire de demande de renégociation de leur prêt lorsqu’ils constatent que les taux ont évolué depuis le moment de leur souscription.

🤷 Comment reprendre le crédit d’une personne ?

Le rachat de crédit de particulier à particulier est possible, s’apparentant alors à un crédit à la consommation. L’emprunteur doit donc s’engager à rembourser la totalité du crédit souscrit : un contrat de prêt ou un contrat de reconnaissance de dette est nécessaire lorsque l’emprunt excède 1 500 euros

Il est également possible de se tourner vers le crowdfunding pour racheter des crédits entre particuliers, mais méfiance, il existe de nombreuses arnaques de ce type.

🤷 Quel montant emprunter sans justificatif ?

Il est possible de souscrire un prêt personnel d’un montant allant jusqu’à 75 000 euros, et ce sans fournir de justificatif. Pour ce type de prêt, la durée de remboursement maximale est de 7 ans.