1. Accueil

  2. Le guide sur les NFTs

  3. Comment créer un NFT ? Explication du mint

Comment créer un NFT ? Explication du mint

Comment créer un NFT ? Explication du mint
Antoine Ferec

Antoine Ferec

Mis à jour le 24 mai 2022

Les NFTs (Non Fungible Tokens) ou jetons non fongibles sont des jetons uniques qui représentent des fichiers numériques ou des objets physiques. Ils sont le plus souvent utilisés notamment dans l’art numérique et les objets de collection. Les NFTs ont complètement changé la façon dont les entreprises et les investisseurs utilisent la technologie blockchain. Minter un NFT signifie transformer n’importe quelle création en un actif numérique unique sur la blockchain. Dans cet article, nous vous expliquons comment fonctionne le mint.

Rappel de la définition d’un NFT

Les NFTs assurent la représentation et l’authenticité d’une œuvre numérique. Ils garantissent également que l’œuvre puisse être négociée, achetée et vendue sur le marché des NFTs en toute transparence.

Un NFT permet un traçage sans faille d’un titre de propriété virtuel, puisqu’il est échangé sur une blockchain décentralisée, qui retrace toutes les transactions. La blockchain est publique et ne peut pas être modifiée manuellement.

Chaque jeton a son propre identifiant et sa propre valeur, qui le distingue de tous les autres jetons. C’est ce qui distingue un NFT (non-fongible) d’un Bitcoin, qui peut être contenu en grande quantité sur un portefeuille crypto. On ne fait pas la distinction entre 5 Bitcoins, ils sont tous identiques en valeur. Chaque NFT étant unique, ils sont détenus et échangés individuellement. C’est un smart contract (contrat intelligent) qui conserve la trace de « quel portefeuille détient quel NFT ».

Qu’est-ce que le mint d’un NFT ?

Minter un NFT signifie inscrire son œuvre digitale sur la blockchain, inchangeable et inviolable. De la même façon qu’un morceau de métal est officiellement frappé avant de devenir une pièce, et d’être mis en circulation sur le marché monétaire. La différence est que le NFT est unique, a sa propre valeur, et peut être tracé tout au long de son existence.

Les plateformes qui permettent de créer des NFTs sont des interfaces qui vont vous permettre de renseigner les informations de votre œuvre, et de choisir ses caractéristiques. Elles se chargent ensuite de coder le smart contract lié à ce NFT, puis elles inscrivent ce smart contract sur la blockchain. Une fois qu’un fichier (image, vidéo, son, fichier animé, objet 3D pour un métavers) est minté, il sera impossible de le changer. Avant d’être un NFT, l’œuvre n’est rien de plus qu’un fichier sur un ordinateur.

 

Le mint sur une plateforme NFT en 5 étapes

Plusieurs plateformes se disputent le marché du commerce de NFTs. OpenSea, Rarible, ou encore Foundation en font partie. Pour expliquer le mint, nous utiliserons les explications fournies par l’application Foundation.

Avant d'aller plus loin

Entrer dans les détails techniques du mint  et des normes ERC-721 implique certaines connaissances poussées en programmation informatique. Afin d’éviter toute confusion, nous n’expliquons pas précisément tous les mécanismes du mint de NFTs. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les documentations de InterPlanetary File System (IPFS), un protocole de distribution de contenu pair-à-pair décentralisé, qui détaille le fonctionnement du mint. 

La première étape consiste à envoyer le fichier que l’on souhaite « tokeniser » (transformer en NFT) depuis son ordinateur sur l’outil de création de Foundation. Il sera ensuite automatiquement envoyé sur IPFS. 
Qu’est-ce que cela signifie ? Foundation est une plateforme dite « non -custodial », c’est-à-dire qu’elle n’héberge pas vos fichiers médias NFTs sur ses propres serveurs. Elle ne conserve pas vos œuvres d’arts ni vos cryptomonnaies sur un serveur centralisé.

Quand l’œuvre digitale est chargée sur la plateforme, une version dupliquée du média est reliée au token hébergé sur la blockchain, qui ne peut plus être modifié. Le fichier média est ensuite hébergé sur IPFS.

L’étape suivante : ajouter un titre, une description, des informations complémentaires et tout ce qui peut être utile aux collectionneurs susceptibles d’acheter votre NFT. Après avoir confirmé que le fichier et les informations relatives à ce fichier sont correctes, vous pouvez signer le mint du NFT, qui correspond à signer une transaction. La signature se fait à l’aide du portefeuille crypto que vous avez connecté à Foundation (MetaMask, par exemple).

Cette validation requiert l’utilisation du réseau blockchain Ethereum, ce qui signifie que des frais sont demandés. C’est ce que l’on appelle les « gas fees », ou frais de fonctionnement, à ne pas confondre avec une commission de la plateforme.

Une fois minté, ce NFT existera indéfiniment sur la blockchain Ethereum. Il est lié à l’adresse du portefeuille qui a signé sa création. Ainsi, les collectionneurs peuvent bien vérifier que vous en êtes le créateur. Vous retrouverez ce NFT dans votre espace personnel sur la plateforme Foundation. Une trace de la création de ce NFT est également inscrite dans votre portefeuille crypto web.

L'investissement dans les NFTs vous intéresse ? Consultez nos rappels sur la fiscalité des NFTs pour plus d'informations sur l'imposition de ces nouveaux actifs numériques.
 

Sources

Mint an NFT with IPFS - ipfs.io
InterPlanetary File System - wikipedia.io

Foire aux questions

🤝 Qu’est-ce qu’un smart contract ?

Les smart contracts sont des contrats qui s’appuient sur la technologie Blockchain pour rendre infalsifiables leurs termes et les conditions de leurs exécutions.

🤝 Combien coûte le mint d’un NFT ?

Le mint d’un NFT peut coûter entre 70 et 100 dollars en moyenne ces derniers mois. Cependant, ces chiffres fluctuent car ils dépendent de l’activité d’une blockchain, et du cours de son jeton natif. Si le cours de l’ETH est bas, les frais de mint seront moins élevés. Certaines blockchains (Solana, Polygon) ou plateformes permettent de minter à moindres frais, voire gratuitement. C’est le cas de Rarible, qui appelle cela le « lazy minting » qui ne requiert pas de frais de réseau (gas fees).

🤝 Quelle blockchain permet de minter un NFT ?

Parmi les blockchains permettant de minter et échanger des NFTs en 2022, nous avons : 

  • Algorand ;
  • Polkadot ;
  • Flow ;
  • Ethereum ;
  • Solana ; 
  • Terra ;
  • Avalanche ; 
  • WAX ;
  • Tezos ;
  • Binance Smart Chain ;
  • Cardano ;
  • Polygon.

🤝 Comment connaître les mints de NFTs en cours ?

Vous pouvez participer au mint d’une collection de NFTs même si vous n’en êtes pas le créateur. Cela est considéré comme un investissement exotique, et nécessite de faire vos propres recherches sur les projets artistiques NFTs qui vous semblent intéressants.
Certains sites comme « rarity.tools » et « coinmarketcap.com » regroupent les projets de mints en cours ou à venir.