Patrimoine, capital, retraite : pourquoi investir dans l’immobilier ?

investissement immobilier
Kiruthiga Jeyalingam

Kiruthiga Jeyalingam

Mis à jour le 25 mai 2022

Investir dans la pierre est une priorité pour de nombreux Français. Et pour cause ! L'immobilier est un moyen sûr d'allier revenus complémentaires et patrimoine pérenne. Pour autant, il existe de nombreuses techniques d'investissement immobilier selon l'objectif qu'on se fixe. Revenus locatifs, réductions d'impôts, délégation de gestion locative : à chacun son but. Vous vous demandez pourquoi investir dans l'immobilier aujourd'hui ? On vous dit tout.

Pourquoi investir dans l’immobilier locatif en 2022 ?

Faut-il investir dans l’immobilier en 2022 ? Quels sont les objectifs d’un investissement immobilier ? Un projet de la sorte vise à répondre à différents besoins :

  • augmenter son capital personnel grâce à une source de revenus complémentaires,
  • se constituer un patrimoine pérenne que l’on peut léguer à sa succession,
  • se préparer une retraite convenable avec le versement de loyers,
  • réduire sa pression fiscale en passant par des dispositifs de défiscalisation.

Pourquoi investir dans l’immobilier neuf ?

Certes, investir dans l’immobilier ancien est moins onéreux que le neuf, mais ce dernier offre de très nombreux avantages pour autant. En premier lieu, des droits de mutation à 1,5 % du prix d’achat, contre environ 8 % dans l’immobilier ancien. Ensuite, les nouvelles normes de construction en vigueur permettent une économie d’énergie non négligeable et ainsi réduire vos charges sur le long terme. 

Un investissement immobilier dans le neuf en 2022 vous donne également droit à une exonération totale de la taxe foncière pendant deux ans, suivant la date de l’achat du bien. Investir dans le neuf est également possible avec le dispositif Pinel, qui offre une réduction de l’impôt sur le revenu pour une mise en location pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans.

Sans parler de la sécurité aux garanties immobilières pour les logements neufs, qui vous permettra d’éviter des travaux pendant une décennie au minimum, au confort d’un logement moderne et à l’attrait de votre bien pour les futurs locataires.

► Lire aussi : Petit guide pour investir dans une colocation

Pourquoi investir dans l’immobilier ancien ?

L’investissement immobilier dans l’ancien offre également un complément de revenus via les loyers perçus, mais propose également certains arguments qui peuvent faire pencher la balance de son côté. En fer de lance, le prix des biens, généralement inférieur de 20 % à l’immobilier neuf, qui permet donc de moins dépenser dans son investissement, bien que l’on bénéficie généralement de l’effet de levier du crédit, où les mensualités sont remboursées par les loyers que l’on obtient. 

En termes de fiscalité, là où la loi Pinel bénéficie à l’immobilier neuf, le dispositif Denormandie fonctionne de la même manière, mais porte sur l’achat d’un bien immobilier ancien rénové, et offre donc aux propriétaires une réduction de leur impôt sur le revenu. En plus, les travaux peuvent être déductibles des revenus fonciers que l’on perçoit : le déficit foncier permet alors de faire des économies.

Se protéger contre l'inflation

En outre, l'immobilier est un moyen efficace de lutter contre l'inflation. La raison : alors que le pouvoir d'achat baisse, c'est l'occasion idéale de souscrire un crédit immobilier et de s'endetter. Autrement dit, c'est la valeur de l'argent qu'on doit à la banque qui baisse, et non pas son épargne personnelle. 

De plus, dans le cadre d'un investissement immobilier locatif, l'indice de référence des loyers (IRL) est indexé à l'inflation : les loyers augmentent en suivant l'indice de réévaluation des loyers de manière différée. Enfin, les taux sont historiquement bas : il est possible d'emprunter à 1 % alors que le taux réel est de - 4 % avec l'inflation. 

Et pour ça, quoi de mieux que la SCPI ? Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier exploitent et gèrent un parc immobilier locatif avec l'argent des investisseurs. Le but de ces derniers ? Percevoir des revenus locatifs sans contrainte de gestion !

Les avantages d’un investissement immobilier

Augmenter son capital

C’est bien évidemment l’argument principal et l’objectif premier de nombreux investisseurs. Se constituer une source de revenus complémentaire via le versement mensuel des loyers permet tout bonnement d’avoir des revenus locatifs. Investir dans l’immobilier est également possible en passant par une SCI, une SCPI ou encore en crowdfunding immobilier, pourquoi s’en priver ?

L’élément le plus intéressant d’un investissement de ce type est qu’il permet d’être rentable dès le premier mois de location, si l’on rassemble plusieurs conditions. Le crédit immobilier contracté pour l’achat du logement sera ainsi facilement remboursé grâce à cet effet de levier du crédit, où les revenus perçus via les loyers combleront les mensualités. 

Pour ce qui est des SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) notamment, le rendement est également au rendez-vous, mais les revenus perçus dépendent du montant de votre investissement, et donc du nombre de parts de SCPI que vous aurez acheté. 

De plus, à l’inverse de certains placements financiers (notamment en Bourse), la conjoncture économique n’a qu’un impact minime sur l’immobilier. 

► Lire aussi : Faut-il investir dans le viager ?

Se constituer un patrimoine

Pourquoi les gens investissent dans l’immobilier en particulier ? Car c’est également l’occasion de se constituer un patrimoine immobilier pérenne, qu’il est possible de transmettre, notamment dans le cadre d’une SCI (Société Civile Immobilière) qui facilite les démarches et les questions d’héritage.

Si vous achetez un logement, vous serez forcément rentable dans les faits, même si vous ne le mettez pas en location, puisque la pierre ne cesse de prendre de la valeur au fur et à mesure des années. En termes de gestion de patrimoine, devenir propriétaire d’un bien immobilier en tant que résidence secondaire ou même principale devient alors l’occasion rêvée pour assurer à sa descendance des actifs bien tangibles.

Préparer sa retraite

Est-ce le moment d’investir dans l’immobilier ? Tout dépend de vos objectifs, mais de manière globale tous les âges sont bons pour acheter de la pierre. Si pour vous, l’investissement immobilier est un moyen de s’assurer une retraite convenable (on note une baisse de revenus d’environ 25 % après son départ en retraite), pensez à acheter pendant votre trentaine. Au moment de votre départ en retraite, votre crédit immobilier est généralement remboursé, et vous bénéficiez dès lors de votre bien pour : 

  • Y habiter et éviter des dépenses de loyer,
  • Le mettre en location et percevoir des loyers en tant que revenus complémentaires,
  • Héberger des membres de votre famille, en location ou à titre gratuit…

À noter qu’il existe des prêts immobiliers pour permettre aux investisseurs de plus de 55 ans de devenir propriétaires : l’achat du logement sera en partie financé grâce à votre épargne retraite (en assurance-vie, en PER, etc.). 

Enfin, il vous sera également possible de revendre votre logement pour y gagner une plus-value à la revente, et ainsi augmenter directement votre capital personnel. 

► Lire aussi : Investir dans un parking : les pros and cons

Réduire ses impôts

Il existe de nombreux dispositifs légaux prévus pour inciter les investisseurs à devenir propriétaires en leur proposant des avantages fiscaux intéressants. On note notamment : 

  • La loi Pinel,
  • La loi Denormandie,
  • La loi Censi-Bouvard,
  • Le dispositif Malraux,
  • La loi Monuments Historiques

La loi Pinel prévoit ainsi une réduction de l’impôt sur le revenu dans le cadre d’un investissement immobilier locatif dans le neuf : 12 % pour une mise en location de 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Dans le cas de figure où vous prévoyez des travaux de rénovation, les dispositifs Denormandie, Malraux ou Monuments Historiques seront vos meilleurs alliés.

Attention ! Dans le cadre d’un investissement en loi Pinel, encore faut-il que le bien immobilier que vous souhaitez acheter soit placé dans une zone éligible au dispositif, et qu’il soit mis en location à titre de résidence principale. 

► Pour aller plus loin : 

 

Sources

Indices Notaires-Insee des prix des logements anciens - deuxième trimestre 2021 - Institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee)

Impôt sur le revenu - Investissement locatif Loi Pinel - service.public.fr

SCPI : comment ça marche ? - Ministère de l'Economie des Finances et de la Relance

Indice de référence des loyers (IRL) - service.public.fr

Foire aux questions

🤷 Comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif ?

Pour connaître la rentabilité brute de votre investissement immobilier locatif, il vous faudra diviser le loyer annuel fixé par le prix d’achat du logement, avec les travaux potentiels et les frais de notaires. Déduisez alors les impôts, les charges non récupérables ainsi que les contributions sociales, et vous aurez votre rentabilité nette

🤔 Quel est le salaire minimum pour investir dans l'immobilier ?

Il n'y en a pas vraiment : ce qu'il faut surtout regarder, c'est le taux d'endettement futur de l'emprunteur, qui dépend lui-même de la capacité d'emprunt de ce dernier. L'organisme de crédit voudra avant tout s'assurer que votre projet est viable et que vous n'avez pas d'autres dettes en cours. La question de l'apport est également un élément central : un petit salaire ne sera pas forcément un problème avec un apport conséquent, par exemple.

🤷 Pourquoi acheter en 2022 ?

Les prêts immobiliers présentent des taux assez bas, ce qui incite de plus en plus de particuliers à faire le premier pas. En 2022, l'inflation inquiète les ménages : l'immobilier est une solution toute trouvée pour s'en protéger, avec un indice des prix de l'immobilier qui a connu une hausse de 22 % en dix ans !

🤔 Quels sont les avantages de l'investissement ?

Investir est une démarche permettant à chacun de se constituer un patrimoine et d'optimiser ses finances personnelles. Plusieurs moyens le permettent : l'immobilier (pour percevoir des revenus locatifs), l'épargne retraite (pour anticiper sur son départ en retraite), la Bourse (pour rechercher des hauts rendements), etc. Investir son argent permet de ne pas le laisser dormir sur un livret d'épargne peu rémunérateur, type livret A.