1. Accueil

  2. Comment se protéger de l’inflation ?

  3. Quelles sont les conséquences de l'inflation sur l'épargne ?

Quelles sont les conséquences de l'inflation sur l'épargne ?

inflation
Antoine Himely

Antoine Himely

Mis à jour le 22 juin 2022

L’inflation est de plus en plus présente dans notre quotidien. Elle ne cesse d’augmenter : en janvier 2022, son taux était de 5,1 % dans la zone euro, tandis qu’elle s’élevait à 8,1 % en mai 2022 d’après Eurostat ! Conséquence : le pouvoir d’achat des ménages s’en trouve affecté, tout comme leur épargne. Comment l’inflation impacte-t-elle l’épargne des Français ? Climb vous en dit plus sur les conséquences de l’inflation sur votre porte-monnaie et les raisons de ce phénomène.

Pourquoi l'inflation peut diminuer la valeur de l'épargne ?

Pour se protéger de l'inflation, il est tout d'abord important de comprendre quel est son effet sur la valeur de l'argent. Celle-ci impacte votre pouvoir d'achat pour une raison très simple : la monnaie perd de la valeur. En effet, avec une somme d’argent donnée, vous pouvez acheter moins de choses. 

Ce qui signifie fatalement que le capital que vous mettez de côté sur votre compte et sur vos livrets fond comme neige au soleil au fur et à mesure que le taux d’inflation augmente. C’est pourquoi il est si important d'investir pour protéger votre argent

Le pouvoir d’achat occupe de plus en plus les esprits, à juste titre. Avec l’augmentation du coût de la vie, il est de plus en plus difficile pour les ménages de mettre de l’argent de côté une fois les factures et les biens essentiels payés. Pour vous faire une idée plus précise de l'impact concret de l'inflation sur votre épargne, Climb met à votre disposition un outil de simulation :

Il vous suffit d’y indiquer le montant de l’épargne se trouvant sur vos livrets puis de sélectionner le nombre d’années que vous voulez prendre en compte dans la simulation. Notre simulateur vous indiquera ensuite la valeur qu’aura la somme épargnée dans quelques années.

Concrètement, vous ne perdez pas d’argent à proprement parler, mais vous perdez en pouvoir d’achat : si vous placez 1 000 euros sur un livret A, vous aurez toujours 1 000 euros, peu importe le montant d’inflation. En revanche, du fait de l’augmentation des prix, vous ne pourrez pas acheter autant de choses avec la même somme selon les années.

Qu’en est-il du pouvoir d’achat des ménages ?

Bien évidemment, la grimpée de l’inflation n’est pas une bonne chose pour le pouvoir d’achat des Français. Ce sujet était d’ailleurs l’une des préoccupations principales des électeurs au cours des dernières élections présidentielles. D’après un sondage réalisé par OpinionWay-Square pour Les Echos, 80 % d’entre eux étaient préoccupés par cette thématique lors des élections. Leurs inquiétudes portaient surtout sur :

  • les tarifs de l’énergie ;
  • les prix alimentaires ;
  • les prix du logement.

Certains ménages sont d’ailleurs plus inquiets que d'autres. L’inflation est plus difficile à supporter pour les foyers modestes que pour les ménages plus aisés. Prenons par exemple le budget consacré aux dépenses alimentaires. Elles représentent 18 % des dépenses des foyers modestes contre 14 % des dépenses des ménages les plus aisés. 

D’ailleurs, si vous souhaitez mesurer l'impact de l’inflation sur votre budget, n’hésitez pas à utiliser notre simulateur d’inflation ! Vous pouvez renseigner le montant payé tous les mois pour payer vos factures d’énergie, vos frais alimentaires et les dépenses liées à votre transport.

Comment protéger son épargne face à l’inflation ?

Si vous souhaitez protéger votre portefeuille de l'inflation, le mieux est de ne pas la laisser dormir sur vos livrets réglementés aux taux peu rémunérateurs (1 % pour le livret A) ! Dans une période comme celle-ci, il est essentiel d’investir votre argent dans des actifs sûrs tels que :

  • l’immobilier locatif ;
  • les métaux précieux ;
  • le Plan d’Épargne Retraite (PER) et le Plan d’Épargne en Actions (PEA) ;
  • les actions et obligations.

Sources

Qu’est-ce que l’inflation ? - Banque centrale européenne (BCE)
Les ménages les plus modestes dépensent davantage pour leur logement et les plus aisés pour les transports - Insee
Des puces électroniques au plastique : les raisons d’une pénurie mondiale - Le Monde
La croissance et l’inflation à l’épreuve des incertitudes géopolitiques - Insee

Foire aux questions

🤝 Où placer son argent en cas d'inflation ?

L’un des placements à privilégier en période d’inflation est l’immobilier locatif. En effet, le secteur de la pierre est l’un des plus sûrs car la pierre est relativement peu impactée par la conjoncture économique. Investir dans l’immobilier vous permet donc de placer votre capital dans un actif qui prendra de la valeur au fil des années. Par ailleurs, cet investissement vous permettra de percevoir des revenus complémentaires réguliers.

🤷 Quels sont les avantages et les inconvénients de l'inflation ?

Tout dépend de sa durée. Si elle est trop forte et incontrôlable, on parle d’inflation galopante. Elle peut alors être à l’origine d’une grave crise économique. En revanche, si elle est trop basse elle peut causer une déflation, qui est tout aussi néfaste. La BCE lutte contre l'inflation en fixant un taux d'inflation maximal : une « bonne » inflation doit être contenue entre 0,5 % et 2 %.

🤷 Quelles sont les causes et les conséquences de l'inflation ?

La grimpée de l’inflation s’explique par plusieurs facteurs. Dans un premier temps, c’est la forte reprise d’activité suite à la mise à l’arrêt totale de l’activité au début de la crise sanitaire qui a causé cette flambée. À noter également qu’en 2020, les taux d’inflation étaient particulièrement bas. 

Les conséquences indirectes de cette reprise sont la pénurie de bon nombre de matières premières et la hausse des prix de l’électricité, du gaz et du carburant entre autres. Les prix alimentaires sont également en pleine augmentation. L’invasion de l’Ukraine par la Russie est elle aussi l’une des raisons de l’inflation actuelle.

🤝 Quels secteurs profitent de l'inflation ?

Tous les secteurs d’activité ne sont pas égaux face à la flambée des prix. Parmi les secteurs les moins impactés on retrouvé entre autres :

  • les matières premières ;
  • l’immobilier coté en Bourse ;
  • l’immobilier locatif ;
  • le luxe ;
  • les valeurs technologiques.