• 1.
    Quel est le rôle d’un gestionnaire de patrimoine ? 
  • 2.
    Fiche métier : Quelles compétences pour être gestionnaire de patrimoine ?
  • 3.
    Sources
  • 4.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. C’est quoi la gestion de patrimoine ?

  3. C'est quoi un conseiller en gestion de patrimoine ?

  4. Quelles sont les missions d’un gestionnaire de patrimoine ?

Quelles sont les missions d’un gestionnaire de patrimoine ?

Gestionnaire de patrimoine : quelles sont ses missions ?
Marine-Sophie Brudon
Marine-Sophie Brudonrelu parDidier Aglas

Mis à jour le 21 décembre 2022

Le gestionnaire de patrimoine a de nombreuses cordes à son arc. De la finance au notariat en passant par l’immobilier, le CGP est touche-à-tout et c’est sa principale qualité. Pourtant, on ne connaît pas bien cette profession. Quelles sont ses missions ? Pourquoi faire appel à lui ? Dans cet article, Climb vous propose de décortiquer ce métier et en révéler tous les secrets. Suivez le guide !

Quel est le rôle d’un gestionnaire de patrimoine ? 

La gestion de patrimoine est un secteur pluridisciplinaire. Pour en dénouer tous les mystères, qui de mieux qu’un gestionnaire de patrimoine ? Son objectif : évaluer votre patrimoine et votre situation financière afin de vous proposer la stratégie d’investissement la plus adaptée à votre profil. Pour y parvenir, il a de nombreuses missions. On en retient 4 : 

  1. l’audit patrimonial ;

  2. l’ingénierie patrimoniale ;

  3. l’architecture ouverte ;

  4. la gestion déléguée.

Ces missions que nous allons développer plus bas vont toutes permettre au CGP de mieux vous connaître et d’anticiper vos attentes. Ainsi, grâce à l’analyse de votre profil, il pourra comprendre si vous souhaitez plutôt réaliser des investissements sûrs ou plus rentables. 

L’audit patrimonial

C’est la formule « entrée de gamme » proposée par les conseillers en gestion de patrimoine. L’audit patrimonial consiste à réaliser un état des lieux de tout votre patrimoine. C’est-à-dire vos actifs, mais également vos ressources, vos dettes, votre situation ­familiale et professionnelle. Cela permet au conseiller de faire connaissance avec son client, d’étudier ses objectifs, son appétence au risque, ses possibilités de placements, etc.

Il n’est pas rare qu’au début, les clients qui contactent un cabinet en gestion de patrimoine n’aient pas d’objectifs précis en tête. C’est précisément le rôle du conseiller en gestion : à partir de l’audit patrimonial, il peut les aider à prioriser leurs desseins et leurs ambitions pour tirer le meilleur de leur patrimoine.

À partir de là, le conseiller en gestion de patrimoine se basera sur le diagnostic de situation financière pour préconiser tel ou tel placement. L’objectif du bilan patrimonial ne se limite pas à délivrer des conseils patrimoniaux. Chez Climb, nos conseillers en finances personnelles font un état des lieux de votre situation patrimoniale pour vous proposer les dispositifs et investissements les mieux adaptés à vos objectifs de vie !

L’ingénierie patrimoniale

L’ingénierie patrimoniale fait intervenir tout un champ de compétences :

  • gestion d’actif ;

  • notariat ;

  • immobilier ;

  • fiscalité.

Afin d’analyser le profil de l’investisseur et de proposer ensuite les meilleures solutions de placement et de défiscalisation, le conseiller en gestion de patrimoine met en place ces solutions et s’assure de leur bon déroulement à long terme. Après votre bilan de patrimoine, nos experts vous dirigent vers des placements qui sauront répondre à vos objectifs de réductions d’impôt. En prime, on s’occupe de votre déclaration de revenus !

L’architecture ouverte

Il s’agit ici de construire votre gestion de patrimoine en élargissant vos supports de placement. Plutôt que de concentrer vos actifs au sein d’un seul et même établissement, le gestionnaire de patrimoine interviendra auprès de plusieurs organismes financiers. Il s’agit d’une offre de fonds, une approche ouverte sur les marchés. Pour cela, le cabinet en gestion de patrimoine contracte des partenariats avec des sociétés de gestion (Sicav, FCP, etc.), ce qui permet d’accéder à toutes les classes d’actifs.

La gestion déléguée

L’investisseur qui opte pour la gestion déléguée confie le placement et le suivi de ses capitaux mobiliers :

  • assurance vie ;

  • plan d’épargne en actions (PEA) ;

  • Plan d’épargne retraite (PER) ;

  • compte-titres, etc. 

Fiche métier : Quelles compétences pour être gestionnaire de patrimoine ?

La grande force du gestionnaire de patrimoine est sa connaissance précise des textes de loi dans de nombreux domaines : 

  • économie ; 

  • droit financier ;

  • immobilier.

Ce grand savoir lui permettra de vous apporter à la fois des conseils éclairés et des solutions concrètes pour optimiser votre patrimoine. Très à l’aise avec les chiffres, c’est aussi un fin négociateur qui saura vous trouver les meilleurs investissements, au meilleur prix. Mais ce n’est pas tout : le CGP n’a pas seulement du savoir-faire, mais aussi du savoir-être. Il a de grandes qualités d’écoute, de discrétion et de communication. Il a également un grand sens relationnel. Plus que tout, le CGP est un commercial dans l’âme et doit développer des compétences de marketing et de prospection pour être complet. 

Voyez-le comme un compagnon de route qui est toujours à vos côtés, d’autant plus lorsqu’il est indépendant et non rattaché à votre banque par exemple. C’est d’ailleurs le cas des conseillers en gestion de patrimoine Climb qui font preuve d’une grande rigueur, de dynamisme et de réactivité. Accessibles, ils sauront répondre aux questions de leurs clients et rester disponibles. 

Sources

Conseiller en investissements financiers - bpifrance.fr 

Les intermédiaires en opérations bancaires et services de paiement - legifrance.gouv.fr

Qu'est-ce que l'ACPR ? - acpr-banque-france.fr
 

Foire aux questions

🤷 Quel est le salaire moyen d’un gestionnaire de patrimoine ?

Le salaire d’un gestionnaire de patrimoine fluctue en fonction de l’ancienneté, mais aussi en fonction des études qu'il a faite. Un conseiller junior peut espérer gagner entre 30 000 et 35 000 € annuels. Ce salaire peut être légèrement plus élevé si vous avez une première expérience ou si vous avez réalisé une alternance en entreprise durant vos études. Pour un gestionnaire confirmé, le salaire peut même aller de 5 000 à 6 000 euros bruts par mois. Et n’oublions pas les primes et les bonus qui peuvent faire augmenter son salaire de 500 à 1 000 bruts par mois. 

🤷 Qui peut faire appel à un gestionnaire de patrimoine ?

Tout le monde peut faire appel à un CGP. Pas besoin d’être riche comme Crésus pour avoir besoin de conseils sur la gestion de son patrimoine. D’ailleurs, dans la même idée, il n’y a pas non plus de bons ou de mauvais moments pour se rapprocher d’un gestionnaire de patrimoine. Vous pouvez bénéficier de ses conseils à tout moment 

  • au début de la vie active ;
  • pour préparer sa retraite ;
  • pour préparer sa succession ;
  • pour faire fructifier son patrimoine. 

🤷 Quel produit vend un gestionnaire de patrimoine ?

Le CGP vend de nombreux produits, mais avant tout, il vend un service pour vous permettre de diversifier votre patrimoine. Il va ainsi vous orienter vers des produits financiers qui correspondent à vos objectifs et votre profil. Cela peut passer par l’immobilier (SCPI, LMNP, …), des solutions de retraite ou de prévoyance. 

🤷 Où travaille un gestionnaire de patrimoine ? 

Le gestionnaire de patrimoine peut travailler de différentes façons : 

  • en cabinet de conseil sous le statut de professionnel libéral ;
  • au sein d’un établissement financier (banque, bancassurance, assureur) en tant que salarié ;
  • comme courtier en assurance ;
  • comme notaire ou expert-comptable.