1. Accueil

  2. Qu’est-ce que la finance décentralisée ? (Guide DeFi)

  3. Qu'est-ce qu'une Organisation Autonome Décentralisée (DAO) ?

Qu'est-ce qu'une Organisation Autonome Décentralisée (DAO) ?

Qu'est-ce qu'une Organisation Autonome Décentralisée (DAO) ?
Antoine Ferec

Antoine Ferec

Mis à jour le 09 juin 2022

Imaginez une entreprise qui fonctionne seule, sans patrons pour décider de quoi que ce soit. Une organisation administrée par ses membres et ses utilisateurs. Dans l'industrie de la blockchain, c’est ce que l’on appelle une DAO (Decentralized Autonomous Organisation), ou Organisation Autonome Décentralisée. Dans cet article, nous allons vous présenter les bases à connaître sur leur fonctionnement, leur utilité, ainsi qu’un exemple de DAO.

DAO vs entreprise traditionnelle : quelles différences ?

Une organisation autonome décentralisée (DAO) est une entité sans direction centrale, fonctionnant sur une blockchain. Les décisions sont prises par une communauté grâce à un système de vote électronique, et un ensemble de règles définies.

Il n’y a pas de PDG en mesure d’autoriser des dépenses de façon arbitraire. Personne ne peut manipuler les comptes financiers si la DAO est correctement programmée et sécurisée. Tout le fonctionnement est transparent. La confiance des parties prenantes réside dans le code informatique, qui est factuel, objectif, et se contente d’exécuter les tâches demandées.

Les DAOs ouvrent la voie à de nombreuses opportunités de collaboration grâce à un mécanisme de gouvernance décentralisée.

Voici une comparaison entre les DAOs et les entreprises traditionnelles :

DAOOrganisation traditionnelle

Hiérarchie horizontale, plus démocratique

Management pyramidal, hiérarchie stricte
Les membres votent pour chaque changement proposé dans la DAOLe vote n’est pas toujours demandé, cela dépend du type d’organisation.
Une fois le vote effectué, les modifications sont mises en place automatiquement, sans dépendre d’un tiersAprès un vote, une personne ou une équipe a la responsabilité d’appliquer la décision
Les services proposés sont décentralisés et exécutés de façon autonomeUne intervention humaine est nécessaire pour valider les actions et exécuter les actions demandées
Toutes les activités sont publiques. Les données sont consultables de façon transparenteL’accès aux informations est limité, certaines activités peuvent être privées

Comment fonctionne une DAO ?

La décentralisation des DAO repose sur les smart contracts. La façon dont ils sont programmés définit les règles de fonctionnement de l’organisation, et son économie décentralisée. Comme indiqué précédemment, seul un vote peut provoquer une modification du smart contract (le code informatique) qui régit la DAO.

C’est pourquoi ce tye d'organisation n'a pas besoin d’autorité centrale. Et même si les fondateurs, ou les développeurs, peuvent être considérés comme les « dirigeants » d’une DAO, ils ne peuvent pas pour autant prendre de décisions arbitraires sans consulter leurs membres.

La plupart des DAO répartissent le pouvoir de décision décentralisé grâce à un mécanisme de jetons de gouvernance. Ce sont des crypto-actifs :

  • posséder des cryptos de gouvernance permet de voter lors des propositions ;
  • plus vous possédez de tokens de gouvernance, plus votre vote est important ;
  • ces cryptos sont achetées et vendues sur les plateformes d’échange ;
  • il est possible d’obtenir des jetons de gouvernance en utilisant les services de la DAO en question.

Bon à savoir

MakerDAO, avec son jeton Maker (MKR) et le DAI, son stablecoin, est un des protocoles de finance décentralisée les plus utilisés au monde.

Bitcoin (BTC) est pour certains le premier exemple de DAO dans l’histoire de la blockchain. Son réseau permet en effet d’échanger de la monnaie sans que ses utilisateurs se connaissent. Ils font confiance à la technologie en elle-même, à son fonctionnement, et non pas à des décisions prises par un humain. Toutefois, Bitcoin n’a pas de système de gouvernance à proprement parler comme c’est le cas pour MakerDAO.

→ Lisez les guides sur l'investimment crypto pour débutants afin d'en savoir plus sur Bitcoin.

La création d’une DAO se passe en trois temps

Tout commence par la création du smart contract. L’équipe de développement va encoder les règles de fonctionnement de la DAO. Une étape cruciale qui peut prendre du temps, car en cas de problème il faudra passer par un vote pour toute modification une fois le contrat intégré à la blockchain.

L’étape de financement arrive quand le projet est viable. Les créateurs de la DAO doivent déterminer une manière de recevoir des fonds pour se rémunérer et recruter. Souvent, le smart contract prévoit l’émission de jetons de gouvernance en échange des fonds des investisseurs (euros, dollars, etc.). Ces jetons donneront des droits de vote aux investisseurs, qui peuvent espérer que la valeur des jetons augmentera dans le futur. Ils représentent en quelque sorte des actions de la DAO.

Quand les fonds sont suffisants pour continuer le projet à plus grande échelle, il est temps de le déployer. À partir de cet instant, la décentralisation peut véritablement commencer. Les créateurs du projet ne sont plus les seuls maîtres à bord, bien qu’ils détiennent parfois une partie importante des jetons de gouvernance.

Les DAOs ne sont pas toujours parfaites

Les cryptomonnaies et autres technologies décentralisées ont créé des applications qui pproposent un nouveau moyen d'établir de la confiance. Leur coût de fonctionnement est inférieur à celui des intermédiaires traditionnels (banques et gouvernements) qui ont le monopole jusqu’à présent. Toutefois, cette technologie émergente présente quelques défauts qu’il est important de souligner. 

Premièrement, les DAO peuvent être moins efficaces que les organisations traditionnelles. Étant donné que la prise de décision dans une DAO est basée sur le consensus - grâce au vote -, les décisions peuvent être lentes. Cela peut retarder l'exécution des tâches et réduire la productivité de l'organisation.

Ces organisations complètement numériques sont également plus sensibles aux piratages informatiques. Personne n’est vraiment responsable de la sécurité, puisque tout est décentralisé. De plus, peu d’investisseurs sont réellement capables d’identifier si un smart contract est totalement sûr. C’est pourquoi il est primordial de s’informer sur les audits de la DAO réalisés par des experts indépendants.

Enfin, un paradoxe des DAO concerne le poids des votes. C’est un système démocratique par nature car n’importe qui peut voter à condition de posséder un jeton de gouvernance. Toutefois, si un nombre restreint de membres possède la plupart des jetons (donc des « voix »), un déséquilibre peut se créer et limiter les effets positifs de la décentralisation.

Sources

Decentralized autonomous organizations (DAOs) - Ethereum.org
MKR Governance 101 - Maker DAO

Foire aux questions

🤝 Quelle est la différence entre une DApp et une DAO ?

Le terme DApp désigne les applications décentralisées fonctionnant sur une blockchain, tandis qu’une DAO est une organisation dont les règles de gouvernance sont inscrites dans une blockchain. Toutefois, une dApp peut être créée par une DAO, ces deux termes ne sont donc pas incompatibles.

🤷 Quelles sont les DAOs les plus importantes en termes de capitalisation ?

Uniswap, ApeCoin, Aave et MakerDAO sont les DAOs qui échangent le plus de capitaux début 2022.

🤝 Comment acheter des tokens de gouvernance ?

Il est possible d’acheter et vendre des tokens de gouvernance sur les plateformes d’échange crypto régulées, ainsi que sur les protocoles décentralisés.

🤝 Quel est l’avantage principal des DAOs ?

La DAO fonctionne par vote communautaire direct. Ce type d’organisation décentralisée propose à l’ensemble des votants leur avis sur les décisions qui auront un impact sur la gestion du projet ou du protocole. Une DAO peut, par exemple, voter une décision permettant de faire appel à un nouveau fournisseur dans le cadre de son activité.