• 1.
    Les produits de défiscalisation immobilière
  • 2.
    Les produits de défiscalisation financière
  • 3.
    D’autres produits de défiscalisation
  • 4.
    Sources
  • 5.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Le guide de la défiscalisation

  3. Quels sont les produits de défiscalisation ?

Quels sont les produits de défiscalisation ?

produits de defiscalisation
Marie Caillet
Marie Cailletrelu parMartin Cortet

Mis à jour le 03 novembre 2022

Il existe plus de 240 produits de défiscalisation en France. Ces dispositifs sont légaux et vous permettent de réduire vos impôts tout en profitant d'autres avantages : préparer votre retraite, étendre votre patrimoine, améliorer votre logement... Vous êtes perdu devant le choix et vous ne savez pas quel est le dispositif qu'il vous faut ? Analysons les principaux produits de défiscalisation pour vous aider à mieux comprendre... et mieux choisir !

Les produits de défiscalisation immobilière

Payer moins d’impôts tout en investissant dans l'immobilier ? Voilà ce que vous proposent plusieurs dispositifs de défiscalisation. Dans le neuf ou dans l'ancien, il est possible de faire un placement locatif et de bénéficier d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 12 ans. 

Le dispositif Pinel

C'est l'incontournable ! Le Pinel fonctionne selon un principe simple : vous investissez dans un bien neuf ou en VEFA (Vente en l'état futur d'achèvement) destiné à la location dans une zone géographique dite « tendue » (c'est-à-dire où l'offre locative est inférieure à la demande). Ce produit s'adresse à la fois aux locataires à revenus modestes (les loyers Pinel étant plafonnés) et aux particuliers souhaitant investir dans la pierre en bénéficiant d'une défiscalisation globale allant jusqu'à 63 000 euros. 

Le taux de réduction d'impôt s'échelonne comme suit :

  • 12 % pour une location sur 6 ans ;
  • 18 % pour une location sur 9 ans ;
  • 21 % pour une location sur 12 ans.

L'avantage ? Le Pinel offre la possibilité de commencer à construire son patrimoine en profitant d'avantages fiscaux.

L'inconvénient ? Un investissement Pinel n'est pas forcément rentable : il est important de sélectionner le bon bien, dans une zone encore non saturée par les autres parcs Pinel, et à un prix adéquat. N'hésitez pas à vous faire accompagner par un conseiller en finances de Climb ainsi que de réaliser une simulation pour réussir cet investissement !

Le dispositif Denormandie

Également locatif, le Denormandie s'applique à des logements rénovés ou en projet de rénovation localisés en centre-ville. Comme pour le Pinel, les loyers sont plafonnés et les prix au mètre carré encadrés.

L'avantage ? Le taux de défiscalisation est identique au barème du Pinel (voir ci-dessus), et donc très intéressant. 

L'inconvénient ? Les zones géographiques éligibles sont plus restreintes : elles doivent être conventionnées « Cœur de ville » ou figurer dans une Opération de Revitalisation du Territoire (ORT).

Le dispositif Malraux

Un peu moins connu, ce produit immobilier de défiscalisation offre également une fiscalité avantageuse. Le principe : vous investissez dans un appartement destiné à la location et qui nécessite des rénovations. Les travaux engagés peuvent alors bénéficier d'une réduction d'impôt :

  • 22 % si le bien est situé dans une « zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain ou Paysager » ;
  • 30 % s'il se trouve dans un « secteur sauvegardé ».

L'avantage ? La réduction peut atteindre 120 000 euros par an, ce qui offre une excellente performance. 

L'inconvénient ? Il faut trouver un bien intéressant situé dans une zone éligible, et s'engager à le louer pendant 9 ans minimum. 

Le dispositif Censi-Bouvard

Toujours dans l'immobilier locatif, ce produit de défiscalisation concerne les biens immobiliers loués en tant que résidence étudiante ou résidence de santé publique type Ehpad. La durée de défiscalisation court sur 9 ans et s'élève à 11 % du prix d'achat du bien (pour une réduction d’impôt maximum de 33 000 euros). 

L'avantage ? En plus de la réduction d'impôt, vous êtes remboursé de la TVA sur le prix d'achat. Par ailleurs, le Censi-Bouvard n'est pas délimité à une zone géographique précise comme le Pinel, ce qui ouvre plus de possibilités. 

L'inconvénient ? Le bail commercial expose le propriétaire-bailleur à un risque de faillite, d'où l'intérêt de choisir un gestionnaire solide et fiable : le bail est signé pour 9 ans. 

Le Girardin Immobilier

Vous souhaitez investir dans les départements d'Outre-Mer ? Voici un produit de défiscalisation qui peut vous intéresser. Pour être éligible au Girardin Immobilier, il faut acquérir un bien locatif neuf et le louer à une entreprise soumise à l'impôt sur les sociétés (IS) et implantée en DOM-TOM. 

L'avantage ? Vous pouvez défiscaliser entre 15 et 26,5 % en fonction de la société, et la défiscalisation est effective dès l'année de votre acquisition.

L'inconvénient ? Mieux vaut avoir une bonne connaissance des Départements et Territoires d'Outre-Mer afin de choisir une zone géographique rentable. 

Le Girardin concerne également un autre produit de défiscalisation : le Girardin Industriel, toujours en DOM-TOM. Vous pouvez financer et défiscaliser de l'achat de matériel destiné à l'industrie et à l'artisanat, et ce jusqu'à 120 % de votre investissement (dans la limite de 60 000 euros par an). 

Les produits de défiscalisation financière

Le Plan Épargne Retraite

Épargner pour ses vieux jours tout en déduisant cette somme de vos impôts ? Vous en rêviez, le PER l'a fait ! Ce terme regroupe en réalité 3 types de plans d'épargne retraite : le PER individuel (PERIN), le PER collectif (PERCOL) et le PER catégoriel (PERCAT). Vous pouvez alimenter votre PER durant votre vie active en effectuant des versements volontaires et ensuite déduire cette somme (plafonnée selon les revenus de votre foyer fiscal) de vos impôts.

L'avantage ? Le PER permet de préparer sa retraite tout en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse. Il est tout particulièrement recommandé pour les profils fortement imposés (tranches marginales d'imposition supérieures à 30 %). 

L'inconvénient ? Vous ne pouvez pas récupérer votre épargne avant l'âge de la retraite (hors cas spécifiques). Mieux vaut donc l'ouvrir lorsque votre situation financière est déjà solide : d'autres produits comme l'assurance vie ou le PEA sont plus souples et peuvent mieux correspondre à des profils plus jeunes.

L'assurance vie

Un must-have ! Voici l'un des produits de défiscalisation les moins contraignants : il ne nécessite pas de contracter un emprunt, sa fiscalité a de nombreux atouts et vous pouvez moduler le niveau de risque selon vos préférences. 

L'avantage ? Pas besoin d'être fortement imposé pour bénéficier de la fiscalité très intéressante de l'assurance vie. Tout d’abord, les gains réalisés ne sont pas soumis à l'impôt. De plus, si vous la détenez après 8 ans, vous avez droit à un abattement fiscal de 4600 euros par an pour une personne seule, et de 9200 euros pour un couple. L'assurance vie est également très souple : votre argent n'est pas bloqué comme avec le PER, vous pouvez effectuer un rachat partiel ou total de votre mise.

L'inconvénient ? L'assurance vie est un produit d'investissement, ce qui induit des risques de pertes en capital. Par ailleurs, vous devez effectuer un virement obligatoire par mois (généralement autour de 100 euros) : une contrainte à prendre en considération dans votre budget mensuel.

Le Plan d'Épargne en Actions

Le Plan d'Épargne en Actions permet d'investir en Bourse dans des actions européennes. Souvent comparé à l'assurance vie, le PEA offre un avantage similaire : une exonération d'impôt sur les plus-values réalisées sur les dépôts, tant que vous n'effectuez pas de retrait. Cet avantage est maintenu après les 5 ans d'existence du PEA. 

L'avantage ? Le mode de versement est très souple : contrairement à l'assurance vie, vous n'avez pas de montant minimum (hors versement initial, souvent autour de 10 euros) ni de fréquence imposée pour vos dépôts. Le PEA permet aussi de diversifier vos investissements tout en profitant d'une défiscalisation accessible à tous, même avec une faible imposition.

L'inconvénient ? Le PEA est un produit d'investissement, ce qui vous expose à un risque de perte en capital. 

La SCPI fiscale

Aussi dite « pierre papier », la SCPI consiste à acheter des parts d'une société chargée de la gestion d'un parc immobilier locatif. Cela vous permet d'ajouter une brique à votre patrimoine immobilier, ce avec un faible apport (dès 1 000 euros) et en déléguant la gestion administrative. 

Il existe plusieurs catégories de SCPI, mais celle qui nous intéresse ici est la SCPI fiscale, qui, comme son nom l'indique, permet d'obtenir une réduction d'impôt. On y trouve les SCPI Pinel, les SCPI Malraux et les SCPI de déficit foncier. Chacune de ces SCPI bénéficie de la défiscalisation du dispositif dont elle porte le nom : par exemple, pour la SCPI Pinel, le taux de réduction d'impôt est le même que pour un investissement Pinel.

L'avantage ? Vous pouvez investir dans l'immobilier avec un petit ticket d'entrée, et sans avoir à vous occuper de la gestion des locataires. 

L'inconvénient ? Les frais de gestion et d'entrée sont plus élevés que pour les autres types de SCPI. De plus, le capital n’est jamais garanti.

La donation

Les dons peuvent faire défiscaliser, eux aussi ! En effet, il est possible de les déduire de vos impôts, à condition que les associations bénéficiaires soient de but non lucratif, aient un objet social et fassent l'objet d'une gestion désintéressée. Il s'agit de la façon la plus simple de réduire vos impôts si vous ne souhaitez pas vous engager sur de gros montants ou défiscaliser avant la fin d'année rapidement et simplement.

L'avantage ? En faisant un don, vous avez droit à une réduction d'impôt de 66 % du montant versé (quota limité à 20 % du revenu imposable).

L'inconvénient ? Bien que plus facile à mettre en place, ce mode de réduction d'impôt n'est pas un investissement et ne vous permet donc pas d'espérer un gain sur le long terme.

Le Fonds Commun de Placement dans l'Innovation

Le FCPI est un produit de défiscalisation qui consiste à investir dans des Petites et Moyennes Entreprises. Celles-ci doivent correspondre à des critères précis (ne pas avoir plus de 2000 salariés, payer l'impôt sur les sociétés, avoir leur siège social dans l'Union européenne et ne pas être cotées sur le marché français ni à l'étranger).

L'avantage ? Une réduction d'impôt correspondant à 25 % du montant investi pour un maximum de 12 000 euros par personne.

L'inconvénient ? L'investisseur doit conserver ses parts pendant 5 ans et ne pas avoir plus de 10 % des parts du fonds. Par ailleurs, ce produit défiscalisant comporte une part de risque qui nécessite d'être bien calculée avant de se lancer. 

D’autres produits de défiscalisation

Le Groupement Forestier d'Investissement

Vous cherchez un produit défiscalisant avantageux et responsable ? Vous pourriez bien être intéressé par le GFI. Le Groupement Forestier d'Investissement, comme son nom l'indique, se concentre sur l'entretien, l'équipement et la conservation de forêts ou de terrains à boiser. Le principe est très similaire à la SCPI : les contribuables achètent des parts et délèguent la gestion de la forêt à une société agréée (nommée « groupement forestier » ou « société d’épargne forestière »). 

L'avantage ? Vous obtenez une réduction d'impôt de 25 % sur votre investissement en GFI, et, pour les contribuables soumis à l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière), d'une réduction de 75 % jusqu’à 101 897 euros. Cela offre aussi la possibilité de réaliser un investissement à la fois éthique et rentable.

L'inconvénient ? Le ticket d'entrée s'élève à 5 000 euros minimum, et la durée minimale de conservation des parts est de 8 ans. Il faut aussi prendre en compte les risques d'incendie, imprévisibles par nature, qui peuvent nuire à la rentabilité du placement.

Le Groupement Foncier Viticole

Le GFV fonctionne de la même façon que le Groupement Foncier Forestier : le contribuable achète des parts d'une société viticole et bénéficie d'une réduction d'impôt. Le rendement dépend des récoltes du domaine viticole, et la rémunération peut également se faire en bouteilles, avec une décote allant jusqu'à 60 % du prix de vente : une option intéressante pour alimenter une cave de qualité à prix cassé.

L'avantage ? Une réduction d'impôt de 18 % des parts acquises, et une défiscalisation de 75 % (dans la limite de 101 897 euros) pour les investisseurs soumis à l'IFI. 

L'inconvénient ? Des frais d'entrée élevés (7 % et plus) et une rentabilité assez faible car les plus-values sont rattachées au régime immobilier, et donc taxées en tant que telles. 

Les Sofica

Les Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel sont une autre catégorie atypique de défiscalisation. Les contributeurs investissent dans des sociétés anonymes qui financent des productions audiovisuelles. Une sorte de mécénat avec réduction d'impôt à la clé : 30 % du montant investi, et jusqu'à 48 % si la Sofica investit dans des œuvres audiovisuelles françaises exportées à l'étranger.

L'avantage ? Une réduction d'impôt qui peut atteindre jusqu'à 8 640 euros. 

L'inconvénient ? Une rentabilité qui tourne autour de 1 à 2 % seulement, et un risque de perte en capital réel qui nécessite de choisir sa Sofica avec soin.

Sources

Déduction, réduction d'impôt, crédit d'impôt : quelles différences ? - service-public.fr
Assurance vie - service-public.fr
Le dispositif Pinel d’investissement locatif - economie.gouv.fr
Plan d'épargne retraite (PER) - demarches.interieur.gouv.fr

Foire aux questions

🤝 Comment défiscaliser sans risque ?

Le don caritatif fait partie des produits les moins exposés au risque : vous réduisez vos impôts, point. Pas de risque de moins-value ou de perte en capital, mais pas d’espoir non plus de retour sur investissement (hors réduction d’impôt).

🤝 Quel salaire pour défiscaliser ?

Plus que le salaire, regardez plutôt votre montant d’imposition : la règle générale, c’est qu’à partir de 2 500 euros, il est intéressant de défiscaliser. Mais vous pouvez aussi défiscaliser en étant moins imposé.

🤝 Quels travaux pour défiscaliser en 2022 ? 

Vous pouvez bénéficier de réduction d’impôt sur vos travaux, à condition que ceux-ci entrent dans les critères d’éligibilité de MaPrimeRénov’ : ils doivent être soit des travaux d’amélioration énergétique et d’installation d’équipement, soit des travaux de réparation et d’entretien, soit des travaux de reconstruction.

🤝 Quelle est la meilleure défiscalisation ? 

La meilleure défiscalisation dépend de votre imposition ! Si vous êtes fortement imposé (par exemple en étant soumis à l’IFI), il peut être intéressant de vous pencher sur les produits qui défiscalisent les contribuables soumis à l’IFI. Si, au contraire, vous êtes peu imposé, mieux vaut vous tourner vers la donation, l’assurance vie ou le PER. Enfin, cela dépend aussi de votre objectif : si vous voulez investir sur le long terme et bénéficier d’une réduction d’impôt avantageuse, le Pinel est un produit à regarder de près.