• 1.
    Comment fonctionne le PER ?
  • 2.
    Comment réduire ses impôts avec le PER ?
  • 3.
    À qui s'adresse le PER ?
  • 4.
    Sources
  • 5.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Le guide de la défiscalisation

  3. Comment défiscaliser avec le PER ?

Comment défiscaliser avec le PER ?

défiscaliser per
Marie Caillet
Marie Cailletrelu parYohan Bouyed

Mis à jour le 03 novembre 2022

Il est accessible, il est modulable et il offre de nombreux avantages fiscaux : c'est le Plan Épargne Retraite, le gendre idéal des produits de défiscalisation. Un dispositif très intéressant pour vous constituer un complément de retraite... tout en payant moins d'impôts. Comment ça marche ? Quelles sont les conditions à respecter ? Voici comment défiscaliser avec succès !

Comment fonctionne le PER ?

Le PER permet d'obtenir ce qu'on appelle une déduction fiscale : vous payez moins d'impôts si vous effectuez des versements sur votre PER. En effet, ces versements sont soustraits de votre revenu imposable. Cela fait donc mathématiquement diminuer votre impôt sur le revenu. C'est donc un excellent moyen de défiscaliser

La déduction s'applique sur l'ensemble des sommes versées sur votre PER pendant une année calendaire. Vous obtenez votre déduction fiscale l'année suivante. Par exemple, si vous avez fait des virements en 2022 sur votre PER, la défiscalisation sera appliquée en 2023. 

Attention, le montant déduit que vous pouvez mettre chaque année est plafonné à :

  • 10 % de vos revenus professionnels nets de frais (avec une déduction maximale de 32 908 € en 2022)
  • 10 % de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale de l'année précédente (soit 41 136 euros pour 2022).

Comment réduire ses impôts avec le PER ?

Bien paramétrer son PER

Le PER regroupe deux sous-catégories : le plan d'épargne retraite entreprise collectif (ouvert aux salariés d'une entreprise qui peuvent y effectuer des versements) et le plan d'épargne retraite individuel (auquel toute personne majeure peut souscrire). Dans les deux cas, les versements effectués sont bloqués jusqu'à l'âge légal de la retraite, soit 62 ans. 

Vous ne savez pas quel PER choisir ? Ces deux produits de défiscalisation ont leurs avantages : 

  • le PER d'entreprise vous permet d'y placer vos primes d'intéressement ou de participation, mais aussi des versements volontaires ; 
  • le PER individuel vous permet de choisir l'organisme bancaire chez qui vous allez l'ouvrir, ainsi que le mode de gestion.

Notez que vous pouvez tout à fait opter pour les deux. 

Le type de gestion est le deuxième paramètre à prendre en compte : vous avez le choix entre la gestion pilotée et la gestion libre.

La gestion pilotée décide pour vous de la répartition de vos versements sur le fonds en euros ou sur les supports en unités de compte. Les unités de compte fluctuant davantage que le fonds en euro, la gestion pilotée le prend en compte dans sa stratégie pour minimiser les risques de la défiscalisation. Par exemple, elle aura tendance à privilégier les fonds en euros à mesure que votre retraite approche, pour éviter des moins-values.

Avec la gestion libre, c'est vous qui êtes aux manettes et décidez de la répartition entre fonds euros et supports en unités de compte. Vous pouvez ainsi arbitrer plus finement votre gestion, mais cette option vous demandera évidemment plus de temps. N'hésitez pas à faire une simulation cela vous donnera les meilleurs options pour défiscaliser en toute tranquillité. 

Bien remplir sa déclaration d'impôts

Vous avez souscrit à un PER et vous l'avez alimenté tout au long de l'année (versements libres ou programmés, primes, intéressement) ? Pour bénéficier de sa déduction fiscale, vous devez indiquer le montant des versements effectués dans votre déclaration d'impôt. 

Sachez que, dans les faits, les versements sont communiqués aux impôts par l'organisme chez qui vous avez ouvert votre PER. Le montant est donc préinscrit. Veillez malgré tout à bien le vérifier : vous le trouverez case 6NS du formulaire 2042 (pour la déclaration papier) et cases 6NS et 6TS, après avoir coché « charges déductibles » (pour la déclaration en ligne). 

À qui s'adresse le PER ?

Attention à votre taux d’imposition

Le PER permet bien évidemment de préparer votre future retraite, mais son intérêt est aussi de vous aider dans le présent. Il a en effet de nombreux avantages : 

  • les versements sont déduits du revenu imposable,
  • ils n'entrent pas en compte dans le plafonnement des niches fiscales (soit 10 000 euros),
  • c’est un produit souple : c'est vous qui décidez de la fréquence de vos versements.

Pour autant, est-il fait pour tout le monde ? En théorie, oui. Le PER est ouvert à toute personne physique, sans condition de ressources ou d'âge. Mais, dans les faits, tout le monde ne tirera pas les mêmes bénéfices d'un PER. En effet, son fonctionnement favorise surtout les personnes aux revenus élevés, car la réduction d'impôt est proportionnelle à votre taux marginal d'imposition : plus vous être imposé, meilleure est votre défiscalisation.

Pour mieux comprendre, rappelons que l'impôt sur le revenu est calculé selon un barème d'imposition. Le taux marginal d'imposition (ou TMI) équivaut à la tranche la plus haute de vos revenus. 

Voici le rappel du barème de l’impôt sur le revenu 2022 :

Tranche de revenu imposableTaux d’imposition applicable
De 0 à 10 225 €0 %
De 10 226 € à 26 070 €11 %
De 26 071 € à 74 545 €30 %
De 74 546 € à 160 336 €41 %
Au-delà de 160 336 €45 %

Plus votre taux marginal d'imposition est haut, plus la défiscalisation de votre PER est importante. Pour mieux comprendre, prenons un exemple avec un versement global de 3 000 euros.

Versement annuel sur PERTaux marginal d’imposition appliquéGain d’impôt
3 000 €11 %330 €
3 000 €30 %900 €
3 000 €40 %1 200 €
3 000 €45 %1350 €

Le cas des contributions sociales 

Quand vous clôturez votre PER, vous recevez une rente viagère, c'est-à-dire une somme versée chaque mois et calculée selon votre épargne disponible sur le PER, mais aussi le type de rente choisi à la souscription. 

Or, la rente viagère sera retranchée de 17,2 %, soit les contributions sociales. Et il est important de savoir que, plus vous clôturez jeune votre PER, plus les prélèvements sociaux s'appliquent à une tranche élevée de votre rente viagère. 

Votre âge au versement de la 1ère renteProportion de la rente soumise aux prélèvements sociaux
En dessous de 50 ans70 %
50 à 59 ans50 %
60 à 69 ans40 %
Au-delà de 69 ans30 %

Autrement dit, pour bien défiscaliser avec un PER, mieux vaut être fortement imposé et en capacité de clôturer votre PER le plus tard possible

Sources

Plan d'épargne retraite (PER) - demarches.interieur.gouv.fr
Dons et réductions d'impôts - impots.gouv.fr
Assurance vie - service-public.fr

Nos derniers articles sur l’économie et la gestion des finances personnelles

Prenez les meilleures décisions pour votre argent

Accéder au blog

PER : 5 questions à se poser sur le nouveau produit d’épargne retraite

PER en 5 questions

Depuis le 1er octobre 2019, le sobrement nommé Plan Épargne Retraite (PER) remplace progressivement les PERP, Préfon, Madelin, Perco et autres produits d’épargne retraite supplémentaire. Un changement qui n’est pas sans rappeler la transformation opérée sur l’actuel système de retraite. Transition qui, rappelons-le, consiste à fusionner les 43 …

Lire la suite

Ça y est : le Plan Épargne Retraite (PER) est lancé ce mardi 1er octobre.

Depuis ce mardi 1er octobre, le Plan Épargne Retraite (PER) est effectif. Ce nouveau plan d’épargne retraite pour les salariés s’applique dans vos entreprises dès ce mardi 1er octobre 2019.   LE PER, ce nouveau projet issu de la loi PACTE Il fait partie de la continuité de la loi PACTE entrée en vigueur le 22 mai 2019. Le nouveau Plan Épargne …

Lire la suite

Le Plafond Épargne Retraite : définition, calcul et fonctionnement

plafond épargne retraite

Vous êtes nombreux à nous avoir contacté au sujet du plafond épargne retraite. Cet encart, situé en toute fin de votre avis d’imposition, soulève pas mal de questions. À quoi servent ces plafonds ? Suis-je passé à côté d’une déduction ? TacoTax fait la lumière sur la signification de ces plafonds, leur mode de calcul et leur utilisation. Le …

Lire la suite

Foire aux questions

🤝 Quelle somme mettre sur un PER ? 

Le plafond de ce que vous pouvez mettre sur un PER correspond en théorie à 10 % des revenus de votre activité professionnelle (nets de frais). Mais, en pratique, il faut surtout regarder le montant que vous pouvez vous permettre de mettre chaque année sur ce produit bloqué : en effet, vous ne pourrez pas récupérer vos versements avant échéance (hors circonstances exceptionnelles). 

🤷 Comment vérifier le plafond de déduction d’épargne retraite ?

Pour être fixé, vous pouvez tout simplement consulter votre dernier avis d'imposition 2022 : le plafond des cotisations se trouve dans la rubrique « Plafond Épargne Retraite ».

🤷 Est-ce que le PER vaut le coup ?

Le PER n’implique pas de défiscalisation dans l'immobilier (et donc d'investissement) comme le Pinel ou de versement obligatoire mensuel comme l’assurance vie. Mais il vous engage malgré tout sur une longue durée : si vous voulez préparer votre retraite, c’est une bonne option. En revanche, si vous voulez surtout réduire vos impôts, n’oubliez pas qu’il existe de nombreux autres produits de défiscalisation !

🤝 Comment alimenter un PER individuel ? 

Pour alimenter un PER Individuel, vous avez plusieurs stratégies : 

  • programmer un versement mensuel, ce qui peut vous aider à mieux gérer votre budget et à passer moins de temps sur votre gestion ;
  • choisir de mettre sur votre PER le « surplus » dont vous n’avez pas besoin dans votre quotidien : vos primes d’intéressement ou de participation, vos éventuels remboursements, crédits d’impôt…