• 1.
    Comment faire pour défiscaliser ?
  • 2.
    Qui peut défiscaliser ?
  • 3.
    Quels avantages à bénéficier de la défiscalisation ? 
  • 4.
    Sources
  • 5.
    Foire aux questions
  1. Accueil

  2. Le guide de la défiscalisation

  3. Comment bénéficier de la défiscalisation ?

Comment bénéficier de la défiscalisation ?

défiscalisation
Marie Caillet
Marie Cailletrelu parMartin Cortet

Mis à jour le 03 novembre 2022

Les Français sont friands d'un célèbre sport national : la traque des niches fiscales. En effet, défiscaliser permet de réduire ses impôts et de consolider son patrimoine. Une stratégie légale qui vaut le coup de s'y intéresser. Tout le monde peut-il défiscaliser ? Y a-t-il des prérequis pour bénéficier d'une réduction d'impôt ? On fait le point.

Comment faire pour défiscaliser ?

Tout d'abord, une définition s'impose : défiscaliser, c'est le fait de réduire ses impôts en investissant dans des dispositifs encadrés par l’État. La défiscalisation se fait en deux étapes : 

  1. définir sa stratégie
  2. remplir correctement sa déclaration d'impôts 

La première étape nécessite d'être au clair sur votre montant d'imposition, mais aussi sur vos motivations : souhaitez-vous simplement alléger vos impôts pour cette année ou investir sur le long terme ? Quelle est la somme que vous pouvez mettre dans votre stratégie de défiscalisation ? 

Le plus avisé pour viser juste : vous faire accompagner par un conseiller en finances personnelles de Climb qui saura analyser votre situation financière et vous proposer la stratégie la plus pertinente. La simulation est aussi un choix judicieux avant de vous lancer. 

Bon à savoir
La défiscalisation est plafonnée. Vous pouvez utiliser les niches fiscales à condition de ne pas dépasser 10 000 euros de réduction d'impôt. Notez que l'épargne sur PER, les donations et les frais de scolarité ne sont pas pris en compte dans ce plafonnement. 

Pour bénéficier de la défiscalisation, vous devez ensuite la faire figurer dans votre déclaration de revenus. Mais attention, toutes les défiscalisations ne se déclarent pas de la même façon. Voici comment procéder sur votre déclaration en ligne : 

  • Pour les dons : rendez-vous dans la rubrique « Charges » et cliquez sur « Réductions et crédit d’impôt » afin de remplir la case 7UF ;
  • Pour du Pinel : allez à la case 2042 C (revenus complémentaires) et indiquez-y le montant de votre réduction d'impôt ;
  • Pour du Censi-Bouvard : renseignez le formulaire n°2042 C en indiquant le montant de votre investissement dans la case correspondante ; 
  • Pour un PER : cochez la case « charges déductibles » et mettez-y le montant de l'épargne effectuée sur votre plan d'épargne retraite au cours de l'année ;
  • Pour une assurance vie ou un PEA : vous n'avez pas à déclarer vos gains, hors cas de rachat total ou partiel ; 
  • Pour l'emploi d'un salarié à domicile : indiquez le montant des dépenses engagées à la ligne 7DB (et inscrivez les aides perçues dans la ligne 7DR) ;
  • Pour des travaux éligibles à MaPrimeRénov' : allez à « Revenus et charges », puis cochez « Transition énergétique dans l'habitation principale » ;
  • Pour investir dans une PME : utilisez la déclaration complémentaire 2042C dans la rubrique « Souscription au capital de PME non cotées ».

Qui peut défiscaliser ?

On croit souvent que la défiscalisation ne s'adresse qu'aux personnes les plus riches, ou bien qu'elle nécessite des connaissances fiscales particulières. Rien n'est plus faux : toute personne résidant en France et soumise à l'impôt (c'est-à-dire percevant des revenus imposables) peut défiscaliser. 

En revanche, tout le monde ne suivra pas la même stratégie. Il existe de nombreux produits de défiscalisation : on compte plus de 470 niches fiscales en France. Elles ne demanderont pas le même niveau de contraintes ou le même plafond de ressources : par exemple, certaines sont intéressantes lorsqu'on paie plus de 2500 euros d'impôts. D'autres requièrent d'avoir moins de 55 ans, un certain niveau de revenus, d'investir dans une zone géographique précise, etc. 

À l'inverse, certains produits de défiscalisation demandent un effort financier modéré : PEA, assurance vie, PER... Il est donc intéressant de profiter de leur avantage fiscal pour préparer son avenir, même lorsqu'on est faiblement imposé. 

Quels avantages à bénéficier de la défiscalisation ? 

On l'a vu, la défiscalisation englobe une myriade de produits. Ils permettent de réduire ses impôts, mais ne proposent pas les mêmes avantages. Il n'y a pas de meilleur produit de défiscalisation qu'un autre : tout dépend de la raison pour laquelle vous voulez défiscaliser. Les motivations peuvent être multiples :

  • Payer moins d'impôts : faciles à mettre en place et peu onéreuses, les dons à des associations à but non lucratif sont des options à considérer ; 
  • Optimiser son patrimoine : la défiscalisation immobilière dans le Pinel ou Censi-Bouvard (immobilier neuf) permet d'agrandir son parc immobilier ;
  • Préparer sa retraite : les produits d'épargne retraite offrent la possibilité de déduire des impôts les sommes placées ; 
  • Consolider son capital : avec l'assurance-vie ou le PEA, les gains ne sont pas imposés, ainsi que les retraits (totaux ou partiels) après respectivement 8 ou 5 ans ; 
  • Faciliter son quotidien : on peut aussi défiscaliser en employant un(e) salarié(e) à domicile, ou en entamant des travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov'.

Toutefois, attention : il ne faut pas mélanger le fait de défiscaliser et celui de faire un placement rentable. En effet, certains produits de défiscalisation permettent certes de payer moins d'impôts sur une année donnée, mais s'avèrent plus lourds sur le long terme et peuvent même mener à une moins-value. D'où l'intérêt de ne pas choisir au hasard son produit pour éviter certains risques de défiscalisation.

Sources

Le dispositif Pinel d'investissement locatif - impots.gouv.fr
Déduction, réduction d'impôt, crédit d'impôt : quelles différences ? - service-public.fr
Plan d'épargne retraite (PER) - demarches.interieur.gouv.fr
Assurance vie - service-public.fr

Foire aux questions

🤔 Comment défiscaliser sans apport ?

Il est possible de bénéficier d'une réduction d'impôt sans investir dans un produit de défiscalisation : c'est notamment le cas si vous avez des frais professionnels. Par défaut, vous avez droit à un abattement automatique de 10 %. Mais si vous engagez de grosses dépenses professionnelles, vous pouvez aussi opter pour les frais réels, ce qui vous permettra de bénéficier d’un abattement plus avantageux.

🤝 Pourquoi payer des impôts en plus du prélèvement à la source ?

La vie n'est pas un long fleuve tranquille : le prélèvement à la source correspond à des impôts « en temps réel », mais un changement de situation peut survenir et l'administration être prévenue à retardement. Elle vous demandera donc de payer des impôts pour pallier cet écart. D'où l'intérêt de mettre à jour votre taux de prélèvement à la source depuis votre espace personnel impots.gouv.fr pour éviter les mauvaises surprises.

🤝 Est-ce que les APL sont imposables ?

Non, les allocations logement (APL, ALS ou encore ALF) ne sont pas imposables. En revanche, il faut les signaler dans votre déclaration de revenus. 

🤝 Comment défiscaliser ses travaux ? 

Les travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov’ peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt : travaux d'isolation thermique et acoustique, installation de double vitrage, installation de matériel de production d'énergie renouvelable... Les travaux de rénovation dans un bâtiment ancien destiné à la location peuvent aussi être défiscalisés avec le dispositif Denormandie.