1. Accueil

  2. Musique, Maestro : les réductions d’impôt pour les professionnel(le)s du 4e art

Impôts24 avril 2019

Musique, Maestro : les réductions d’impôt pour les professionnel(le)s du 4e art

musiciens réduction d'impôt

Vous jouez d’un instrument ou vous donnez des cours dans le cadre de votre activité professionnelle ? Si, à ce titre, vous supportez d’importants frais pour l’entretien et l’amortissement de vos instruments, vous pouvez les déduire de votre déclaration de revenus sous le régime des frais réels. Ce faisant, vous bénéficiez de la réduction d’impôt accordée aux musiciens et professeurs de musique.

Déclaration de revenus 2019 :  jusqu’à 19% de réduction pour les musiciens

L’ouverture de la saison fiscale 2019 a sonné. Depuis le 10 avril, les formulaires de déclaration au titre des revenus perçus en 2018 sont disponibles en ligne. Pour les indépendants, auto-entrepreneurs, professions libérales et autres freelances, des abattements et réductions spécifiques sont prévus par l’administration fiscale. Les professionnels du 4e art sont concernés, au même titre que les autres.

De l’art de déclarer ses frais réels

D’un point de vue fiscal, les cachets des artistes musiciens sont des salaires et seront déclarés en TS. À ce titre, ils bénéficient de l’abattement forfaitaire de 10% pour frais professionnels (déduit sur le net imposable). Comme tout salarié, l’artiste musicien peut opter pour les frais réels.

Cependant, du fait des dépenses spécifiques liées à leur activité, les professionnels de l’art bénéficient d’une évaluation forfaitaire :

  • une déduction de 14 % couvrant l’amortissement des instruments de musique et les frais accessoires ;
  • une déduction spécifique de 5 % couvrant les frais de représentation.

Par « frais de représentation », on entend :

  • les dépenses relatives à la tenue (achat de costumes, de chaussures, pressing, coiffure, etc.)
  • les factures de téléphone ( à caractère professionnel)
  • et le matériel (pupitre, métronome, partitions, etc.)

Comment calculer ces réductions ?

Comme toutes les réductions forfaitaires relatives à la pratique d’une activité, elles s’appliquent sur le montant total de la rémunération nette annuelle déclarée en qualité d’artiste à l’impôt sur le revenu. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez en bénéficiez en tant que professeur exerçant dans les conservatoires ou écoles de musique. Dans ce cas, un peu plus de précisions d’impose :

  • Vous êtes artiste musicien et donnez des cours à côté (pas de cours particuliers !), vous pouvez appliquer les déductions de 14% et 5% sur le montant total de votre rémunération nette annuelle (représentations et leçons)
  • Vous êtes professeur de musique et exercez en parallèle une activité de musicien : la déduction de  14% et 5% ne s’applique qu’aux revenus issus de cette seconde activité et non de l’enseignement.

Comment bénéficier de ces réductions ?

Au moment de remplir votre déclaration d’impôt, vous devez préciser que vous optez pour le régime des frais réels. Si vous déclarez en ligne, cliquez sur « options frais réels » :

Si vous faites partie des (rares) contribuables ayant encore le droit de déclarer sur papier, il suffit de joindre à votre déclaration de revenus ou d’envoyer à votre inspecteur des impôts un courrier mentionnant votre choix.